Actualités de l'assurance pour les auto entrepreneurs

Première assurance communautaire réservée aux auto-entrepreneurs, la plateforme Simplis a récemment procédé à une levée de fonds. En effet, l’assurtech qui propose notamment assurance décennale, mutuelle et prévoyance a levé deux millions d’euros auprès du groupe APRIL. Coup de projecteur.
Nouvelle application bancaire destinée aux travailleurs indépendants, Shine vient de conclure un nouveau partenariat. En effet, l’entreprise est désormais partenaire de Deliveroo, société de livraison bien connu, ce qui profite à ses livreurs partenaires. Coup de projecteur.
Faute de pouvoir compter sur la mutuelle d’entreprise, les auto-entrepreneurs doivent généralement souscrire un contrat santé individuel pour la prise en charge de leurs différents soins de santé. Mais, s’ils sont adhérents de la FEDAE, ils ont désormais accès à une offre santé privilégiée. Présentation.
La réforme 2018 du statut de l’auto-entrepreneur s’accompagne de nouvelles dispositions modifiant notamment les plafonds du chiffre d’affaires (CA). Autant de changements qui exposent davantage les auto-entrepreneurs aux contrôles, redressements, rehaussements fiscaux, sociaux et autres recouvrements TVA. Heureusement, il existe l’offre ILEXAE. Présentation.
Une récente étude de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) s’est intéressée aux auto-entrepreneurs dont l’immatriculation est intervenue en 2010 : 5 ans après, seuls 23 % d’entre eux exercent toujours leur activité professionnelle sous le régime de l’auto-entreprise. Explications.
Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, a récemment dévoilé une information cruciale pour les auto-entrepreneurs. En effet, le plafond de chiffre d'affaires sera doublé en 2018. Coup de projecteur.
La nouvelle édition de l'Observatoire de l'Union des Auto-Entrepreneurs (UAE) aide à y voir plus clair en ce qui concerne les aspirations des travailleurs indépendants. Ils veulent notamment bénéficier du « paquet social ». Coup de projecteur.
A compter du 1er janvier 2018, les auto-entrepreneurs devront obligatoirement posséder un logiciel de gestion certifié anti-fraude. A défaut, ils s’exposeront à une amende de 7 500 euros. Un nouveau pas vers la complexification du régime de l’auto-entrepreneur...
Les emplois sont de plus en plus nombreux à être proposés à des étudiants qui ont choisi le régime de l’auto-entrepreneur. D’ailleurs, cette tendance concerne de nombreux secteurs d’activité, de la livraison à la vente en passant par le développement web et même la comptabilité. Tour d'horizon.
Depuis sa création, le régime de l’auto-entrepreneur souhaite faciliter l’accès à l’entrepreneuriat. Pour ce faire, les règles applicables se veulent simples. Mais, qu’en est-il lorsque l’auto-entrepreneur met un terme à ses activités avec la radiation ? Coup de projecteur.
Lorsque l’on est auto-entrepreneur, on est tenu de déclarer à chaque trimestre le chiffre d’affaires (CA) encaissé à partir duquel se base le montant des cotisations sociales. Il ne faut pas oublier non plus d’effectuer en ce mois d’avril 2017 sa déclaration annuelle de revenus obligatoire. Coup de projecteur.
Selon le Haut conseil du financement de la protection sociale (HCFi-PS), on compte désormais plus d’un million d’auto-entrepreneurs dans l'Hexagone. Toutefois, le chiffre d'affaires trimestriel moyen ne dépasse pas 3 500 euros. Coup de projecteur.
Si l'on en croit, les derniers chiffres dévoilés par l'Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale (ACOSS), il y a eu moins de micro-entrepreneurs inscrits inscrits en 2016. Coup de projecteur.
C'est le nouveau lauréat du « Prix Audace » en Ile-de-France. Son nom ? Fabien David. Installé à Saint-Germain-en-Laye, dans les Yvelines, cet auto-entrepreneur multi-facette a créé il y a quelques années son auto-entreprise spécialisée dans l'accompagnement en matière d'urbanisme et d'architecture. Présentation.
Dans son dernier livre blanc, la Fédération des auto-entrepreneurs (FEDAE) a formulé des propositions afin de simplifier le régime de l’auto-entrepreneur. Dans une interview accordée à Ouest-France, Grégoire Declerq, président de la FEDAE, dresse un état des lieux de l'auto-entreprise.