Actualités de l'assurance cyber-risques

Selon une étude commanditée par Check Point Softwares Technologies Ltd. (CHKP), l'un des leaders des fournisseurs de services de cybersécurité, le RGPD (règlement général sur la protection des données) se révélerait très positif pour les entreprises européennes. Entré en vigueur le 25 mai 2018, il a pour objectif la protection et le contrôle des données des citoyens de l'UE.
L'édition 2019 du baromètre annuel proposé par Zebra Technologies Corporation, fabricant de code-barres, de puces RFID et d'équipements de communications en entreprise, s’intéresse à l’Internet des objets (IdO). Cette expression désigne l’interconnexion entre Internet et des objets, des lieux et des environnements physiques. Or, les entreprises ont augmenté de 39 % leurs investissements en la matière et elles se montrent plus vigilantes concernant la sécurité des données et des infrastructures.
Selon l'étude européenne « Transformation digitale des entreprises et cybersécurité », 39 % des grandes entreprises ont déjà été victimes d’une cyber-attaque et, dans 75 % des cas, l’attaque n’a pas été rendue publique. D’ailleurs, si 80 % d’entre elles jugent la transformation numérique prioritaire, 21 % ne possèdent aucune politique réelle concernant la cybersécurité.
Entreprise internationale de conseil et de technologies, Accenture a récemment dévoilé sa nouvelle étude intitulée « 2019 State of Cyber Resilience ». Cette nouvelle étude qui dresse un état des lieux de la cybersécurité au sein des entreprises témoigne notamment d'une hausse des attaques cyber indirectes.
Selon l'édition 2019 du Cyber Readiness Report réalisée par Hiscox, 81 % des entreprises françaises disent être mal préparées au cyber-risque. Aujourd’hui, l’assureur qui propose notamment une solution de cyberassurance lance en France le premier calculateur d’exposition au risque cyber, outil gratuit qui permet aux entreprises de mieux estimer l’impact financier potentiel d’une cyberattaque.
Assureur des particuliers et des entreprises - il propose notamment une solution d'assurance pour les cyber-risques - AIG vient de dévoiler une nouvelle étude consacrée aux menaces cyber qui pèsent sur les sociétés. Ainsi, il apparaît que les attaques par courrier électronique dépassent désormais les rançongiciels (« ransomware » dans la langue de Shakespeare) au sein de la région Europe, Moyen-Orient et Afrique.
Spécialiste de la sécurité réseau basée sur l'intelligence, FireEye, Inc. a récemment dévoilé son « Healthcare Report ». Cette étude laisse apparaître que le secteur de la santé se trouve confronté à un large éventail de cybermenaces et d'activités malveillantes. Sans surprise, ce secteur ayant recours à de nombreuses données sensibles, ces attaques peuvent avoir de lourdes conséquences.
Les cybercriminels spécialisés dans les rançongiciels ou « ransomware » qui consistent à prendre en otage des données personnelles contre versement d’une rançon visent de plus en plus les grandes entreprises. En effet, ces entités sont en mesure de payer des sommes d'argent « très élevées » comme le signale fort justement un rapport dévoilé mardi 9 juillet 2019 par le ministère de l'Intérieur.
Spécialiste des risques pesant sur les entreprises, Allianz France a récemment dévoilé « Allianz Cyber Risks », nouvelle gamme d’assurances du risque cyber renfermant plusieurs offres personnalisées selon le chiffre d’affaires réalisé par l’entreprise et la typologie des risques. Destinée aux PME, « Cyber 25 » est la première offre de cette gamme.
Menée aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, à Singapour, en Allemagne et en France, une nouvelle étude McAfee, entreprise de cybersécurité spécialisée dans la protection du « Device-to-Cloud », met en lumière le retard des entreprises, notamment françaises, en matière de sécurité informatique. Ainsi, l'on apprend notamment que 74 % des responsables IT ont déjà dû composer avec d'importantes failles de sécurité.
Il semble que personne ne soit véritablement à l'abri de la cybercriminalité ni des cyber-risques. Ainsi, trois plateformes web affiliées au FBI, service de renseignement intérieur des Etats-Unis d’Amérique, ont été ciblées par des hackers d'une centaine d'agents...
Proposant des produits d'assurances spécialisés dont une assurance cyber-risques baptisée « CyberClear », Hiscox lance aujourd’hui la « CyberClear Academy », formation aux cyber-risques destinée à ses assurés. Complétant l'offre « CyberClear », cette formation gratuite en ligne a été intégralement mise au point par l'assureur.
Selon le rapport mondial « The Cybersecurity Imperative » réalisé par le centre de recherche indépendant ESI ThoughtLab avec Willis Towers Watson, 87 % des dirigeants dans le monde estiment que les salariés non formés constituent en fait le plus grand risque cyber pour les entreprises.
Parmi les cyber-menaces qui pèsent sur les entreprises, il n’y a pas que les rançongiciels. Il faut se méfier aussi de la « sextorsion », nouvelle forme de corruption en ligne perpétrée par des cybercriminels. Objectif : extorquer de la cryptomonnaie en prétendant avoir des preuves sur des personnes qui fréquentent des sites internet pour adultes depuis leur ordinateur professionnel.
Cabinet de conseil et d'expertise technique spécialiste de la sécurité des systèmes d'information, Harmonie Technologie propose une nouvelle plateforme digitale. Baptisée « Risk&Me », elle est destinée aux petites et moyennes entreprises (PME) ainsi qu’aux entreprise de taille intermédiaire (ETI). Objectif : prévenir et informer les dirigeants d’entreprise au sujet des cyber-risques.