Actualités de l'assurance cyber-risques

Le 17 octobre 2017, Cybermalveillance.gouv.fr, dispositif d'assistance aux victimes de cyberattaques, était lancé. Après un peu plus d’une année d’existence, l’heure est au premier bilan. Au cours des mois et semaines passés, ce sont 25 000 demandes qui ont été reçues, émanant principalement de particuliers. Ce sont également 1 600 prestataires qui leur sont venus en aide. Etat des lieux.
En 2017, les cyberattaques ont représenté un coût dépassant 600 milliards de dollars (environ 520 milliards d’euros). Sans surprise, la cybersécurité est devenue l’une des principales préoccupations des dirigeants d’entreprise. Toutefois, en France, la majorité des entreprises n’y voit pas un risque prioritaire selon le baromètre du cabinet PwC avec l’institut Ipsos. Explications.
Comment sensibiliser les très petites entreprises (TPE) ainsi que les petites et moyennes entreprises (PME) aux risques relatifs à la cybersécurité ? A travers le Mois européen de la cybersécurité bien entendu ! Cette campagne de sensibilisation portée notamment par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) aide à mieux appréhender les enjeux de la sécurité numérique. Présentation.
Seulement 24 % des entreprises disent posséder une formule d’assurance cyber-risques. Pour aider les très petites entreprises ainsi que les petites et moyennes entreprises (PME) à anticiper et minimiser les conséquences d’une cyberattaque, la Fédération Française de l’Assurance (FFA) propose désormais un guide pratique. Présentation.
Co-entreprise créée entre The Royal Bank of Scotland et Tesco, la banque de détail Tesco Bank s’est vu infliger une amende de 18 millions d'euros par le régulateur financier britannique. En cause, des carences importantes dans la protection de ses clients victimes d’une cyberattaque. Coup de projecteur.
Alors qu'elles se trouvent en première ligne face aux risques cyber, les petites et moyennes entreprises (PME) n’ont pas toujours accès aux meilleurs outils pour leur sécurité. Heureusement, l’entreprise Qualys leur permet d’accéder à une version communautaire et gratuite de l'un de ses outils. Explications.
Selon La Tribune, Leroy Terrelonge est un habitué du « web profond » (« deep web » en anglais) qui correspond à ce pan d’Internet non indexé par les moteurs de recherche « classiques » mais aussi du « dark web » seulement accessible via des logiciels ou configurations spécifiques. Pour lui, les cybercriminels francophones préfèrent échanger des informations plutôt que produire des malwares. Explications.
Offrant conseils et prévisions à ses clients, The Economist Intelligence Unit (EIU) vient de dévoiler une nouvelle étude mondiale. Conçue avec le concours de Willis Towers Watson, elle laisse apparaître que les dirigeants d’entreprise sont encore dubitatifs quant à la réelle mise en œuvre de solutions correctrices après une cyberattaque. Coup de projecteur.
Entreprise de conseil, de courtage et de solutions logicielles, Willis Towers Watson s’est associé à IBM Security pour enrichir son offre de conseil en matière de traitement des cyber-risques. Willis Towers Watson va donc pouvoir intégrer les services proposés par IBM pour aider ses clients à mieux évaluer les cyber-menaces. Explications.
Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) est entré en vigueur le 25 mai 2018. Afin de venir en aide aux entreprises qui éprouveraient des difficultés, MMA propose désormais un outil en ligne d'évaluation destiné aux dirigeants de TPE et PME françaises. Coup de projecteur.
Destinée aux petites et moyennes entreprises (PME) ainsi qu’aux très petites entreprises (TPE) victimes de cybercriminalité, la nouvelle offre d’assurance professionnelle de l’assureur Matmut apparaît très couvrante. Elle prend en effet en charge une large gamme de risques. Coup de projecteur.
Organisation regroupant plus de 100 000 professionnels de la sécurité, SANS Institute veut mutualiser l'information relative à la sécurité des systèmes d'information. Lors de la RSA Conference de San Francisco, ses experts ont présenté 5 nouvelles cyberattaques susceptibles de devenir les plus dangereuses. Présentation.
Filiale du groupe APRIL, APRIL Entreprise lancera en mai 2018 une nouvelle offre d’assurance destinée aux entreprises. Alors de que nombreuses solutions de protection numérique n’interviennent qu’une fois le risque réalisé, le courtier présente une formule d’assurance qui mêle prévention et couverture adaptée en cas de sinistre. Explications.
Réalisée par Bessé et PwC, une nouvelle enquête sur les cyber-risques s’intéresse à la vulnérabilité des entreprises de taille intermédiaire (ETI) ainsi que des petites et les moyennes entreprises (PME). Il en ressort que ces entreprises sont majoritairement mal préparées pour affronter ce risque spécifique. Explications.
Institution chargée de la surveillance de l'activité des banques et des assurances en France, l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) a décidé de lancer une consultation sur les cyber-risques. Objectif : définir et catégoriser ce risque spécifique. Coup de projecteur.