Actualités de l'assurance professionnelle

L'ancien maire de la commune catalane et terre viticole Prades a fait une annonce qui résonne dans le secteur de l'agriculture : 76 millions d'euros d'aides supplémentaires seront mis à disposition pour venir en aide à la filière viticole. En effet, cette dernière a été mise en grande difficulté par le Covid, mais également par d'autres éléments tels que les taxes américaines sur le vin français.
Pour soutenir les entreprises du secteur du tourisme, très impacté par la crise de Covid-19, Bercy a mis en place ce mercredi 5 juillet un nouveau prêt garanti par l'État (PGE) « saison ». Il peut être d'une valeur maximale égale au chiffre d'affaires cumulé des trois meilleurs mois de l'entreprise de l'année 2019. Sont notamment concernés les hôtels, restaurants, discothèques et autres établissements de ce type.
Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique choisie par le gouvernement Castex pour remplacer Élisabeth Borne avait annoncé suite à la Convention citoyenne pour le climat l'interdiction des terrasses chauffées pour les bars, cafés et restaurants. Afin de laisser souffler ces acteurs du secteur de la restauration, Barbara Pompili a repoussé cette interdiction à l'hiver de l'année 2021.
Le 17 juillet dernier, le mutualiste du groupe Covéa MMA a subi une cyberattaque d'une ampleur très importante. Après une mise à l'arrêt brutale des activités, MMA espèce un retour à la normale dans les jours à venir. Toutefois, le mutualiste reste très touché et demeure discret quant à la cyberattaque en elle-même.
Il y a du nouveau du côté du chômage partiel en France : le dispositif d'aides pour les entreprises faisant face à une grande réduction d'activité a été amélioré. Publié ce jeudi 30 juillet au Journal officiel, le décret entre en vigueur ce vendredi 31 juillet. Cette mesure a pour objectif d'éviter un maximum de licenciements et a été appuyée par les secteurs de la métallurgie et de l'aéronautique.
Pour venir en aide aux entreprises françaises en difficulté durant le confinement, le gouvernement avait mis en place un dispositif pour bénéficier du chômage partiel à 100 %. Toutefois, d'importantes fraudes provenant de l'étranger ont été détectées, à hauteur de « plus d'1,7 million d'euros ». Le parquet de Paris a ouvert un dossier.
Une nouvelle réforme a été adoptée par l'UE pour lutter contre la concurrence déloyale des chauffeurs routiers d'Europe Centrale et d'Europe de l'Est. Désormais, les chauffeurs routiers devront obligatoirement rentrer dans le leur pays d'origine toutes les trois à quatre semaines. Une décision qui a principalement été motivée par les pays d'Europe Occidentale.
Le 29 juin dernier, Bruno Le Maire a dévoilé le plan de relance dédié aux TPE, artisans, commerçants et indépendants suite aux dégâts engendrés par le Covid-19. Ce plan inclut notamment des réductions de cotisations, mesures de soutien aux trésoreries, redynamisation des territoires ainsi qu'un accompagnement des TPE aux outils et enjeux du numérique.
Durant le confinement, de nombreuses entreprises ont eu recours au télétravail, remettant sur le devais de la scène le cyber risque, qu'Allianz définissait déjà comme le premier risque d'entreprise en 2020. L'assureur a donc mis à disposition sont produit Cyber + pour les entreprises de taille intermédiaire (ETI), avec un service au cas par cas et une disponibilité 7J/7.
Ce n'est plus vraiment une nouvelle : pendant le confinement, la sinistralité automobile a fortement baissé. De facto, les assureurs ont réalisé des économies. Et naturellement, cela concerne aussi l'assurance flotte automobile. Mais les assureurs proposeront-ils des gestes commerciaux comme certains ont pu le faire avec l'assurance auto ?
Le Covid-19 et la crise économique engendrée ont eu un impact déjà très fort sur le marché... et les temps à venir seront encore plus difficiles que prévu, d'après le dernier rapport de l'OIT (Organisation internationale du travail). L'Organisation propose trois scénarios de reprise différents pour le seconde semestre de l'année 2020 ; les trois anticipent une réelle baisse des heures travaillées au niveau mondial.
Le télétravail a été une solution adoptée par de nombreuses entreprises pouvait se le permettre durant le confinement et encore à l'heure actuelle. Travaillant à distance, des salariés ont pu poursuivre leur activité et n'ont pas été contraints de dépendre des dispositifs de chômage partiel. Mais la généralisation de cette pratique pourrait faire baisser le prix des bureaux, en particulier en périphérie.
Durant le confinement, le télétravail a été une solution particulièrement plébiscitée par les entreprises pouvant se le permettre. Mais depuis, de nombreuses entreprises donnent pour consigne à leurs salariés de revenir sur leur lieu de travail ; chose qu'ils ne peuvent généralement pas refuser. Pourtant, ils sont très nombreux à demander à rester en télétravail.
L'ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) a publié ce mardi 23 juin les résultats de son enquête sur les garanties pertes d'exploitation. On y apprend notamment que moins de 7 % des entreprises sont effectivement couvertes au titre des pertes d'exploitation dues à la pandémie de Covid-19.
L'enseigne de prêt-à-porter masculin détenue par la famille Grosman a subi la crise de Covid-19 de plein fouet a vu sa trésorerie faire face à de grandes difficultés. Ce lundi 22 juin 2020, Celio a sollicité le tribunal de Paris afin d'être placé sous procédure de sauvegarde. Une nouvelle qui n'est guère surprenante en prenant en compte la situation du secteur du textile dans le contexte actuel.