Actualités de l'assurance professionnelle

ALD Automotive, filiale de la Société Générale dédiée à la location de véhicules et à la gestion de flottes a lancé un nouveau produit : l'Assurance Flotte Connectée (AFC). Cette assurance flotte auto propose notamment de réduire le prix de la prime d'assurance en cas de « bonne conduite ». Les comportements au volant sont analysés grâce à un système de suivi télématique.
Le secteur de la restauration a été mis en grande difficulté par la crise sanitaire et les mesures impliquées : confinement, couvre-feu, interdictions diverses et variées, fermetures administratives... En cette période difficile, les restaurateurs peuvent toutefois compter sur l'aide des outils digitaux, qui connaissent une expansion toujours plus importante.
Régulièrement, la Cour de cassation tranche pour des affaires concernant la couverture de la garantie décennale. Au début du mois d'octobre, elle a affirmé qu'une piscine semi-enterrée entrait bien dans le champ de ouverture de la garantie décennale. En effet, une piscine semi-enterrée a été considérée par la justice comme un « ouvrage ».
Depuis le 8 mai dernier, les entreprises françaises en difficulté sont éligibles à un prêt garanti par l'État (PGE). Mais certaines entreprises ont fait face à un refus à la demande de ce PGE. Afin de soutenir les petites entreprises n'ayant pas pu bénéficier de ce prêt, le gouvernement avait mis en place en avril des prêts participatifs directs à contracter auprès de l'État. Les modalités d'accès à ces prêts exceptionnels ont été simplifiées le mercredi 14 octobre.
D'après les autorités sanitaires, la crise de Covid-19 ne semble pas ralentir avec un taux de positivité qui ne cesse de croître. Pour lutter contre la progression de la pandémie, le gouvernement envisage peut-être de mettre un place un couvre-feu. Mais cela n'est pas sans inquiéter les restaurateurs déjà très touchés, pour qui de nouvelles restrictions pourraient s'avérer fatales.
Ce lundi 12 octobre 2020, les forains, chauffeurs et VTC et autocaristes indépendants ont manifesté dans toute la France pour faire entendre leurs doléances. Ces derniers craignent d'être fortement pénalisés par la crise de Covid-19 et des dispositifs d'aide de la part de l'État. Ils demandent un traitement équivalent aux autres professions du tourisme, du transport, du loisir et du commerce.
Avec la crise de Covid-19, les cyber risques de tous types sont de plus en plus importants : ransomwares, brèches de données ou encore interruption des activités de l'entreprise. Si les entreprises en sont bien conscientes, nombre d'entre elles ne sont pas préparées aux risques à venir. Le télétravail représente également un enjeu de sécurité important en cette période.
Le statut de micro-entreprise (anciennement connu sous le nom d'auto-entrepreneur ou auto-entreprise) peut être intéressant au début d'une activité. Mais quelles sont les obligations lorsque l'ont est régi par ce statut ? Assurlandpro.com vous explique donc quelles sont pour un micro entrepreneur les obligations administratives, de comptabilité, fiscales mais également les obligations d'assurance auto entrepreneur.
La capitale ainsi que la petite couronne sont en zone d'alerte maximale depuis le dimanche 4 octobre au soir. Tel que le préconise le protocole sanitaire, les restaurants pourront rester ouverts mais avec de nouvelles mesures de sécurité ; les bars devront en revanche tirer le rideau. Le nouveau protocole est entré en vigueur le mardi 6 octobre et le restera jusqu'au 19 de ce mois.
Le jeudi 1er octobre, la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés), gendarme des données personnelles a prononcé ses nouvelles règles concernant les « cookies », fichiers générés par les sites web permettant de reconnaître et cibler un internaute lorsqu'il navigue. Les entreprises disposent de six mois pour s'adapter à ces nouvelles règles.
Pour soutenir les propriétaires et tenanciers de bars, restaurants et hôtels restreints par les récentes mesures de fermeture, le gouvernement a prévu un dispositif de chômage partiel à 100 % jusqu'au 31 décembre prochain. Des représentants du secteur ont été reçus ce mardi 29 septembre matin à Matignon pour présenter leurs doléances.
Ces annonces sont un coup dur pour les propriétaire de bars, restaurants et salles de sport ainsi que pour une partie de leurs usagers : des fermetures sont imposées, parfois totales, parfois selon les horaires. De nombreux acteurs de ces secteurs déjà en grande difficulté ont fait savoir leur mécontentement et ont exprimé leur incompréhension.
100 millions d'euros seront mis à disposition des associations entre 2020 et 2022 pour « préserver la richesse du tissu associatif français », d'après la secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et de l'Engagement Sarah El Haïry. Ces aides serviront à renforcer les trésoreries et fonds propres des associations française. Les associations sont donc enfin intégrées à un plan de relance.
À partir de l'année prochaine, le congé paternité passera à 28 jours en France ; sa durée va donc doubler. Si le Medef a salué cette initiative en faveur du progrès social, il a également pointé son coût important : environ 300 millions d'euros pour les entreprises. Une somme qui peut sembler importante dans le contexte de la pandémie de la crise économique de Covid-19.
L'hydrogène est une technologique qui fait de plus en plus de curieux, dont Hype, cette compagnie de taxis bleus agrémentés de nuages. L'objectif de la marque officiant en Île-de-France est ambitieux : inaugurer 10 000 taxis à hydrogène (des Toyota Mirai, pour être plus précis) d'ici l'année 2024.