Actualités de l'assurance pour les auto entrepreneurs

Indépendants : quelle retraite pour une personne en freelance ?

Publié le 18 mai 2022
 | Rédigé par
179 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
tirelire-cochon-cassée

Comment préparer sa retraite en tant que freelance ?

Pour un salarié, la question de la retraite en France est assez évidente : il compte généralement sur l'État et le système par répartition pour assurer sa subsistance une fois ses années de travail écoulées. Mais pour un freelance, la question est plus épineuse.

Le statut définit vos droits à la retraite

Il faut d'abord savoir que tout freelance cotise pour sa retraite. Mais qu'est-ce qu'un freelance ? Un freelance peut dépendre de différents statuts :

  • société à responsabilité limitée (SARL) ;
  • entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) ;
  • micro-entreprise.

Les droits à la retraite sont conditionnés par ce statut. En fonction de votre statut, vous pouvez donc dépendre de la Sécurité sociale des indépendants (SSI, ex-RSI) ou de la caisse interprofessionnelle et prévoyance et d'assurance vieillesse (CIPAV).

À savoir que depuis la suppression du RSI, les freelances doivent choisir entre la CIPAV et la SSI. Quant aux présidents et/ou directeurs généraux de sociétés par actions simplifiées unipersonnelles (SASU), les gérants minoritaires ou égalitaires de SARL ainsi que les gérants non associés d'EURL, ils sont regroupés sous le régime général de la Sécurité sociale.

Des cotisations pour le régime de base et le régime complémentaire

Pour bénéficier d'une retraite, un freelance doit, à l'instar d'un salarié, cotiser pendant un certain nombre de trimestres, soit entre 167 et 172 selon votre année de naissance. À savoir qu'il n'est pas possible de cotiser plus de 4 semestres par an, autant pour un salarié qu'un freelance.

De plus, un freelance cotise pour deux régimes : le régime de base, qui comptabilise en trimestres, et le régime complémentaire, avec son système à points. Le régime obligatoire d'invalidité-décès est géré par la CIPAV.

Sachez que quand vous créez votre entreprise via l'URSSAF, votre affiliation à ces régimes est automatique. Il n'y a donc pas de démarche administrative supplémentaire à effectuer.

Anticiper sa retraite avec un outil d'épargne

Dans une société qui évolue et où le système actuel de retraites semble de plus en plus compromis, il est légitime de s'inquiéter pour sa retraite. Il est donc possible « d'assurer ses arrières » grâce à des outils d'épargne : assurance vie, PEA (plan épargne actions), mais surtout PER, le plan épargne retraite qui a été instauré par la loi PACTE.

Il est possible de souscrire de tels contrats via une banque ou un assureur classique. Mais il existe également des courtiers en ligne spécialisés dans l'investissement, qui vous permettront par exemple d'ouvrir un compte titre et d'investir sur des actions, des indices ou d'autres types de placements.

Quid de la réforme des retraites d'Emmanuel Macron ?

Emmanuel Macron a été réélu suite à l'élection présidentielle. Son second mandat entamé, il a formulé le souhait de repousser l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans. Mais, face à l'ire des syndicats et d'une partie des Français, il a promis d'ouvrir les négociations à ce sujet.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier