Actualités de l'assurance pour les auto entrepreneurs

Micro-entreprise : une nouvelle offre santé et prévoyance par HEYME

Publié le 03 mars 2021
 | Rédigé par
447 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
deliveroo-independant

Les indépendants éprouvent de grandes difficultés à cause de la crise de Covid-19

HEYME, acteur de l'assurance créé en 2019 par plusieurs mutuelles étudiantes vient de lancer une nouvelle offre de santé et de prévoyance spécialement dédiée aux micro-entreprises (anciennement auto-entrepreneurs). Afin de bien répondre aux besoins des freelances, HEYME mise avant tout sur la flexibilité de sa nouvelle offre.

HEYME Freelance, une nouvelle offre santé et prévoyance à destination des auto-entrepreneurs

En 2020, le besoin en prévoyance et en protection santé a été plus fort que jamais à cause de la crise de Covid-19. Et plusieurs acteurs l'ont compris : après Indeez, c'est au tour d'HEYME de proposer son contrat de santé et de prévoyance à destination des indépendants. « Annulation de missions, pertes de revenus, maladie, les freelances ont été touchés de plein fouet par la crise sanitaire. Leur activité est pourtant capitale pour relancer et transformer l'économie du pays. Il existe aujourd’hui en France plus d'un million de freelances et cette croissance va continuer. Il nous est donc apparu important, dans la lignée de nos valeurs mutualistes, de pouvoir leur proposer des solutions adaptées pour protéger leur santé et leur activité », allègue Hadrien Le Roux, Fondateur d'HEYME.

Cette nouvelle offre dénommée HEYME Freelance a été développée en partenariat avec des micro-entrepreneurs, des start-ups ainsi que la plateforme de freelances Crème de la Crème. Pour s'adapter aux besoins des indépendants, HEYME propose une gamme 100 % digitale, permettant une souscription directe, rapide et une gestion de ses démarches entièrement dématérialisée. Elle s'adresse également aux indépendants opérant via une plateforme numérique (Uber, Heetch, Deliveroo...).

« L'ambition d'HEYME Freelance est de construire une offre nouvelle, différenciante, adaptée aux différents profils et reposant sur une tarification accessible aux jeunes entrepreneurs », explique Benjamin Biale, Directeur Général et porte-parole d'HEYME. Ainsi, les prix débutent à 16 euros par mois et comprennent une tarification à l'âge.

Des forfaits flexibles et personnalisables

Les forfaits proposés par HEYME se veulent personnalisables et flexibles afin de s'adapter aux besoins de chacun. L'offre de santé de base comprend donc des garanties couvrant les frais d'hospitalisation et de soins courants. Des garanties supplémentaires peuvent être souscrites pour couvrir les frais dentaires, optiques, les dépassements d'honoraires, ainsi que la médecine douce. Plus de 200 combinaisons de garanties sont possibles. En option, les souscripteurs peuvent également choisir une option « Monde » pour assurer la couverture de leurs frais de santé à l'étranger, « même en cas de Covid-29 », tel qu'on peut le lire dans leur communiqué.

Quant à la prévoyance, HEYME Freelance propose différentes garanties pour mieux protéger les indépendants dans leur activité : maintien des revenus si l'auto-entrepreneur subit un arrêt de travail, versement d'une rente si invalidité et d'un capital en cas de décès. Enfin, une assurance RC Pro (Responsabilité civile professionnelle) devrait être commercialisée dans les mois à venir.

D'autres avantages sont également mis à disposition des indépendants comme la plateforme « HEYME My Redoc », permettant de bénéficier de réductions au sein de certaines enseignes.

HEYME, un acteur issu du rapprochement de mutuelles étudiantes

HEYME a été créé en 2019 et est issu du rapprochement de plusieurs acteurs mutualistes étudiants dont la MEP, la SMEREP et la SMERAG. Cette nouvelle marque devrait permettre à ces anciennes mutuelles de se diversifier pour compenser la fin du régime étudiant de la Sécurité sociale.

Il n'est donc pas étonnant qu'HEYME se dirige vers les micro-entrepreneurs « c'est une cible très proche de celle des étudiants : 25 % des freelances auraient justement commencé leur activité durant leurs études », observe Benjamin Biale. Par ailleurs, ce dernier évalue à un quart les indépendants qui ne disposeraient pas d'une complémentaire santé, en plus de méconnaître la prévoyance.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier