Actualités de l'assurance pour les auto entrepreneurs

Micro-entreprise : Indeez lance une nouvelle assurance prévoyance

Publié le 19 février 2021
 | Rédigé par
313 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
uber-eats

Covisure s'adresse d'abord aux auto-entrepreneurs travaillant via des plateformes

La protection sociale des indépendants est un territoire peu exploré en assurance. Pour combler ce vide, des anciens d'Allianz, d'AXA ainsi que d'Amazon ont lancé Indeez en septembre 2020, une assurtech spécialisée dans ce domaine. Avec une crise de Covid-19 affectant durement les auto-entrepreneurs, cette nouvelle offre se place sur un segment demandé par les professionnels.

Covisure : une nouvelle offre de prévoyance pour les indépendants

La crise de Covid-19 a mis en grande difficulté de nombreux professionnels ; les micro-entrepreneurs (anciennement auto-entrepreneurs) ont été particulièrement touchés, alors que leur statut était déjà précaire. Et bien s'assurer en tant qu'auto-entrepreneur peut s'avérer complexe. Dans le contexte actuel, ces derniers éprouvent un besoin en protection sociale, d'autant plus que les mesures de chômage partiel ne concernent que les salariés d'entreprises. « Ces travailleurs bénéficient de peu de protection. Nous souhaitons leur fournir une couverture contre les coups durs et accompagner les entreprises qui font appel à eux en matière de prévoyance santé », confiait à Maddyness Charles de la Horie, chargé de la croissance d'Indeez.

Les demandes sont donc nombreuses : prévoyance, assurances dommages mais aussi pertes d'exploitation... L'assurtech s'est investie sur le segment de la prévoyance avec son nouveau contrat Covisure, un forfait complémentaire des assurances prévoyance que les micro-entrepreneurs peuvent déjà souscrire. « Nous voulons fixer les trous existants dans la protection de ces indépendants et répondre à leur vulnérabilité apparue suite à la crise », explique Vikas Chhariya, fondateur et président de la jeune assurtech.

Pour la somme de 4,99 euros par mois, Covisure offre une indemnité journalière de quinze euros si l'auto-entrepreneur doit subir une quarantaine, ajouté à un forfait jusqu'à mille euros (ou mille livres sterling pour les souscripteurs en Grande-Bretagne) en cas d'hospitalisation. Covisure a été développée en partenariat avec le consortium suisse d'assureurs spécialisés dans l'assurance professionnelle, Chubb. Trois autres partenaires travaillent également avec Indeez, mais l'offre Covisure n'a été développée qu'avec Chubb.

Indeez veut voir plus loin que le marché français

La jeune start-up ne se contentera pas du marché français. En effet, Covisure a été lancée à la fois en France en lien avec l'application de VTC Heetch et en Grande-Bretagne avec People Per Hour, une plate-forme en ligne permettant aux entreprises d'accéder à des travailleurs indépendants. Dans les mois à venir, Indeez compte également entrer en contact avec d'autres entreprises du secteur numérique.

La levée de fonds initiale d'Indeez avait eu lieu durant le mois de septembre 2020, avec divers contributeurs tels que Mosaic Ventures. À l'heure actuelle, l'assurtech réunit une vingtaine de collaborateurs issus d'entreprises de divers secteurs tels que l'assurance (AXA, Allianz) et le web (Amazon), dont le directeur de la technologie Nitin Kapur est issu. « Les membres de l'équipe dirigeante viennent de l'assurance, comme d'autres secteurs », a expliqué Charles de la Horie.

La start-up ne compte pas s'arrêter à Covisure et prévoit de nouveaux contrats. « Nous travaillons déjà sur une deuxième version de cette offre pour des populations avec des revenus supérieurs à la moyenne, avec des montants différenciés », allègue son président Vikas Chhariya. Elle compte notamment s'investir sur l'assurance de personnes, « bien que nous ne soyons pas opposés à aller au-delà », tel que l'explique Vika Chhariya.

Pour l'heure, la distribution de Covisure se fait surtout via des plateformes B2C et B2B2C, qui en font la communication à leurs inscrits. Dans un futur plus ou moins proche, Indeez, désire également lancer ses propres campagnes auprès du grand public.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier