Actualité de l'assurance : épargne salariale

Les propositions de Fondact pour l'épargne salariale

Publié le 06 avril 2022
 | Rédigé par
216 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
cochon-tirelire-argent

L'épargne salariale est un enjeu clé

À l'approche des élections présidentielles, Fondact, association de promotion du développement de la participation des salariés à la vie de l'entreprise, a envoyé plusieurs propositions aux candidats en faveur de l'épargne salariale. Un enjeu clé dans un contexte où les incertitudes autour des retraites sont nombreuses.

Fondact veut « défendre et développer » l'épargne salariale

Du 28 mars au 1er avril se tenait la semaine de l'épargne salariale. Dans le même temps, les élections présidentielles approchent à grands pas. À cette double occasion, Fondact s'est manifesté pour promouvoir l'épargne salariale auprès des candidats à l'élection. L'association a donc transmis aux équipes de campagne des différents candidats ses propositions en la matière. Son objectif ? « Défendre et développer » les différents aspects de l'épargne salariale : participation, intéressement et abondement, actionnariat salarié et plan épargne retraite d'entreprise.

En effet, l'épargne salariale est d'utilité majeure pour « maintenir la cohésion sociale en sortie de crise » en entreprise, d'après Fondact. En France à la fin de l'année 2021, elle représentait 168 milliards d'euros d'encours. Plus de 18 millions de salariés du privé en bénéficient.

Simplifier l'épargne salariale

Première étape pour Fondact : simplifier l'épargne salariale, notamment grâce à la suppression du forfait social. « Celui-ci, dont le barème est d'une extrême confusion, constitue une déperdition de moyens au détriment du développement des dispositifs d'épargne et d'actionnariat, explique Fondact. Sa suppression réorienterait des capitaux vers le financement de l'entreprise sur le long terme via l'actionnariat salarié ou l’épargne retraite. »

Donner plus de souplesse dans le choix des supports d'épargne

Deuxième étape : donner plus de liberté aux salariés pour choisir leurs supports d'épargne. Pour ce faire, Fondact veut stimuler « la négociation au niveau de l'entreprise ou l'adhésion aux accords de branche, facilitant l'accès des PME aux dispositifs d'épargne salariale. »

Dernière recommandation de Fondact : introduire la qualité de la politique sociale dans les critères de notation

Dernière idée transmise par Fondact : prendre en compte la politique sociale des entreprises dans les systèmes de notation extra-financières des agences dédiées et au sein de la réglementation européenne.

Pour mieux estimer ces critères, Fondact recommande de considérer davantage le partage de valeur, l'adhésion et l'implication des salariés dans l'épargne salariale, l'aide donnée par les entreprises à leurs salariés pour constituer une épargne de long terme, ou encore le niveau de possession des salariés actionnaires des parts de l'entreprise.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier