Actualités de l'assurance pour les entreprises

Hausse des vols en entreprise : quid des assurances ?

Publié le 20 avril 2022
 | Rédigé par
141 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
voleur-cambriolage

Les vols sont de plus en plus fréquents avec le contexte actuel de crise

Depuis le début de l'année 2022, 7 % de vols ont été déclarés en plus par rapport à la même période en 2021. Aujourd'hui, c'est le deuxième risque le plus important pour les professionnels après le dégât des eaux, explique Yves Calvi, journaliste sur RTL. Pour Assurland.com, interrogé sur RTL, « si les vols se poursuivent, cela aura forcément un impact sur les cotisations d'assurance ». Anaïs Bouyssou a enquêté sur le sujet.

Le vol, un fléau pour les entreprises

Sur les chantiers de construction, le vol peut coûter très cher. D'autant plus qu'avec l'inflation des prix sur les matières premières, le butin est encore plus séduisant pour les malfrats. Ainsi, pour les deux premiers mois de l'année 2022, les forces de l'ordre ont recueilli 21 350 déclarations de vol dans des entreprises, commerces, sur les chantiers ou chez les agriculteurs.

Les conséquences sont importantes : il faut faire une déclaration à la police ou à la gendarmerie, puis à son assureur, racheter le matériel volé, réparer les potentiels dommages, prévoir les retards...

Anaïs Bouyssou s'est rendue à la rencontre de chefs d'entreprise victimes de vol. Une blanchisserie à Limoges s'est notamment faite vandaliser des pots catalytiques sur 8 de ses camions, pour plusieurs dizaines de milliers d'euros de dommages. En effet, les pots catalytiques sont particulièrement prisés des voleurs car ils contiennent des métaux rares, qui se vendent à bon prix sur le marché noir.

D'après Coyote Secure, les vols de véhicules professionnels auraient augmenté de 6 %. Le siphonnage de carburant est également en hausse, probablement en lien avec l'augmentation des prix des carburants. Dans l'Aisne (02), la gendarmerie fait par exemple entre 2 à 3 interventions en moyenne pour du carburant volé. Ce qui représente entre 400 et 500 litres par an, soit quelques milliers d'euros.

Un risque qui va coûter plus cher en assurance

Si certains moyens techniques comme les alarmes ou la vidéo-surveillance ont contribué à faire baisser les cambriolages, les entreprises doivent rester vigilantes à plus court terme, car la période actuelle est propice aux vols. Quelle est la réaction des assureurs, a demandé Yves Calvi à la chroniqueuse ? Même en étant assuré, l'indemnisation peut être laborieuse à obtenir car les contrats contiennent parfois des clauses compliquant les démarches.

Pour Olivier Moustacakis, cofondateur d'Assurland.com, on peut prévoir une potentielle hausse des prix des assurances. « Le vol devient le deuxième risque en fréquence auquel sont confrontées les entreprises, après les dégâts des eaux et avant le risque incendie. Dans les années à venir, si les vols se poursuivent, cela aura forcément un impact sur les cotisations d'assurance », allègue-t-il à RTL.

De son côté, la Confédération des Petites et des Moyennes Entreprises (CPME) constate que les trois quarts des commerçants ont été victimes de vol ou de tentative de vol durant les dernières semaines. Pour elle, les sanctions devraient être plus efficaces.

Plusieurs solutions sont proposées : des amendes aux voleurs à l'étalage directement dans les magasins pour éviter la procédure actuelle, longue et laborieuse, faciliter l'achat de systèmes de vidéo-surveillance ou encore renforcer les rondes des forces de l'ordre. Est aussi évoquée l'idée de simplifier les procédures des assureurs.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier