Actualités de l'assurance pour les entreprises

La productivité des salariés a gagné 22 % grâce au télétravail

Publié le 17 mars 2021
 | Rédigé par
458 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
teletravail-ordinateur

Le télétravail permet de réduire les distractions du bureau

Le télétravail rendrait-il les salariés plus productifs dans leur métier ? C'est ce que semblent indiquer les données de l'institut Sapiens, pointant le gain de temps offert par la réduction des distractions présentes au bureau. Attention toutefois à un potentiel effet inverse si une lassitude se fait sentir sur le long terme.

Comment le télétravail peut-il rendre plus efficace ?

D'après une étude publiée le lundi 15 mars par l'Institut Sapiens, le télétravail aurait amélioré la productivité des salariés de 22 % durant les deux confinements. Imposé à partir de mars dernier en raison de la crise sanitaire de Covid-19, la pratique s'est vite généralisée dans les entreprises où cela était possible. Mais comment expliquer ce gain de productivité ?

Cofondateur de l'Institut Sapiens, Dominique Calmels remarque que le télétravail « a entraîné la réduction du nombre de distractions et de perturbations (pauses-café, long déjeuner, bruit) tout en augmentant la motivation par la responsabilisation. » En outre, la réduction du temps de trajet pour les salariés a pu être convertie en sommeil ou en temps de travail. Dominique Calmels mentionne également « une meilleure gestion de l'emploi du temps » ainsi qu'une « forte réduction des réunions inutiles et chronophages ». Enfin, le télétravail aurait contribué à réduire de « nombreux dysfonctionnements managériaux », coûteux et pouvant entraîner un absentéisme pour l'entreprise.

Mais attention à une baisse de productivité possible

Attention néanmoins, la généralisation du télétravail pourrait avoir des effets inverses sur le long terme, avec une perte de productivité potentielle estimée à 20 %. En effet, certains salariés sont touchés par la distance tenue avec leurs collègues et témoignent d'un mal-être. D'ailleurs, une enquête Harris Interactive publiée en février dernier observait une hausse du stress, de l'angoisse et du sentiment d'isolement pour les télétravailleurs.

C'est d'ailleurs pour cela que le gouvernement et les partenaires sociaux ont conclu un accord quant au télétravail pour encadrer la pratique. Un ANI (accord national interprofessionnel) a donc été signé par toutes les parties, hormis la CGT. Il est également possible depuis le 7 janvier dernier pour ceux qui le souhaitent, de revenir un jour par semaine au bureau. Et cela constitue un véritable enjeu pour les managers, qui doivent à la fois organiser le présentiel et veiller à la bonne santé de leurs salariés.

Des conséquences positives sur l'économie

En tout cas, on retiendra que le télétravail a eu des conséquences plus que positives sur l'économie française. Il a d'une part permis à certaines entreprises de continuer à tourner dans un contexte de crise sanitaire et avec le gain de productivité, entre 216 et 230 milliards d'euros de PIB (produit intérieur brut) ont été sauvés en 2020. Dans le détail, les montants s'élèveraient entre 167 et 173 milliards d'euros durant le premier confinement et entre 49 et 57 milliards pour le second qui s'est déroulé en novembre dernier.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier