Actualités de l'assurance pour les entreprises

Le télétravail pour un retour en douceur dans l'entreprise

Publié le 23 novembre 2018
 | Rédigé par
423 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Plus un arrêt maladie dure longtemps, plus il est difficile et compliqué de retourner au travail. Afin d’encourager les salariés à revenir en douceur au travail, le gouvernement étudie actuellement diverses options dont le recours au télétravail. Coup de projecteur.

 

10,3 milliards d’euros d’arrêts maladies

En 2017, les dépenses relatives aux indemnités journalières ont représenté la bagatelle de 10,3 milliards d’euros. C’est pourquoi les pouvoirs publics souhaitent limiter les arrêts maladies trop longs et éviter un retour trop brutal au travail.

 

Dans une interview récemment accordée à RTL, le Premier Ministre Edouard Philippe évoquait la conduite d’une mission relative à l’usage du travail en entreprise. Objectif affiché : la minimisation des arrêts de travail durant plus d’un semestre et jugés « trop coûteux pour l'Assurance Maladie ».

 

Se faisant un peu plus précis, il a signalé que cette option pourrait figurer parmi les « propositions à venir dans les prochains mois » après avoir été évoquée au sein d’un « groupe de concertation ».

 

A noter que, pour éviter sans doute une levée de boucliers, Edouard Philippe a prévenu notamment qu’il ne s’agissait pas de « mélanger l'arrêt de travail et le travail ».

 

Deux amendements ministériels

Selon des données chiffrées avancées par RTL, les arrêts de travail dépassant six mois ont beau représenter seulement 7 % des arrêts maladie, ils représentent 44 % du coût des arrêts pris en charge par l’Assurance Maladie. Et ce sont surtout ces arrêts de travail longue durée qui sont dans le collimateur du Premier Ministre.

 

Pour affronter cette difficulté, la piste du télétravail raisonné a été évoquée avec une concertation tripartite entre le salarié, son employeur et son médecin traitant. Cette option permettrait au passage d’aider au renflouement des caisses de la Sécurité sociale.

 

Concrètement, cette option a fait l’objet en octobre 2018 de deux amendements déposés par les ministères du Travail et de la Santé afin que le médecin puisse prescrire le recours au télétravail sans aucun préalable. Car, à l’heure actuelle, il ne peut être prescrit qu’au terme d’un congé maladie à temps plein. Cette évolution du télétravail permettrait notamment de maintenir un « lien avec l’entreprise ».

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier