Actualités de l'assurance pour les entreprises

BTP : baisse sensible du nombre des accidents du travail

Publié le 14 décembre 2018
 | Rédigé par
1294 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
accident-route-voiture

L’année dernière, le BTP a enregistré une baisse sensible des accidents du travail. Toutefois, les maladies professionnelles et les décès dus aux accidents du travail apparaissent en hausse selon les statistiques 2017 sur les accidents du travail (AT) et les maladies professionnelles (MP) dévoilées fin novembre 2018 par l’Assurance Maladie-Risques Professionnels (AM-RP). Explications.

 

BTP : des causes diverses aux accidents du travail

Selon les données chiffrées publiées par l’AM-RP, la fréquence des accidents du travail dans le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP) a reculé de 3 % avec 56,8 accidents pour 1 000 salariés en 2017.

 

Directeur général de l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP), Paul Duphil estime que ces nouvelles informations témoignent d’une « amélioration des conditions de travail sur les chantiers du BTP ».

 

Dans le détail, en 2017, les accidents du travail dans le BTP ont été causés par :

  • Les manutentions manuelles (48,5 %),
  • Les chutes de hauteur (17,1 %),
  • L’outillage à main (14,9 %),
  • Les chutes de plain-pied (13,8 %),
  • Le risque routier (1,6 %).

 

BTP : des maladies professionnelles multiples

Si Paul Duphil se félicite de la baisse du nombre des AT dans le BTP, le nombre des décès « en hausse sensible » ne manque pas d’attirer son attention. Ainsi, en 2017, ce sont 120 décès qui ont été enregistrés à la suite d’un accident du travail. Ils y en avaient eu 112 en 2016 et 130 un an plus tôt.

 

Les décès résultant d’une maladie professionnelle ont quant à eux été estimés à 37 en 2017 ; ils étaient 24 l’année précédente et 23 en 2015. Enfin, en 2017, 28 décès étaient liés à un accident de trajet contre 29 en 2016 et 26 en 2015.

 

Ces chiffres rendus publics par l’AM-RP témoignent également d’une augmentation de 3,5 % du nombre des maladies professionnelles, et ce, alors même que le nombre des salariés n’a augmenté que de 1,5 %. On peut citer pêle-mêle :

  • Les troubles musculo-squelettiques (plus de 80 %),
  • Les affections péri-articulaires (73 %),
  • Les affections du rachis lombaire résultant de manutentions de charges lourdes (10 %),
  • Les lésions chroniques du ménisque,
  • Les maladies liées à l’amiante (3 %),
  • La surdité (2 %).
Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier