Actualités de l'assurance pour les entreprises

Une baisse des accidents du travail en 2016 dans l'Hexagone

Publié le 02 octobre 2017
 | Rédigé par
Plus de cancers professionnels et d'affections psychiques en 2016

Dans son dernier rapport, l’Assurance Maladie met en lumière une baisse du nombre des accidents du travail pour 2016. Toutefois, ces chiffres témoignent aussi d’une disparité selon les secteurs et les risques. Explications.

 

Un bilan 2016 mitigé pour la santé des salariés

Malgré la baisse du nombre des accidents recensés sur le lieu de travail, le bilan est contrasté. Tel est le principal enseignement du rapport 2016 de l'Assurance Maladie sur les chiffres de la santé au travail.

 

Les derniers chiffres dévoilés par l’Assurance Maladie laissent apparaître une baisse du nombre des maladies professionnelles et des accidents du travail. Malgré cette bonne nouvelle, le bilan reste mitigé, la faute à l’augmentation de certaines pathologies professionnelles et à la situation préoccupante constatée dans certains secteurs d’activité.

 

Plus de cancers professionnels et d’affections psychiques

En 2016, ce sont plus d’un million de sinistres qui ont été reconnus et pris en charge par l’Assurance Maladie donnant lieu à 764 000 arrêts de travail ou incapacités permanentes.

 

L’on note aussi le niveau historiquement bas de la fréquence des accidents du travail avec 33,8 cas sur 1 000 salariés. Par exemple, dans le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) qui est pourtant l’un des plus sinistrés, la fréquence de ces accidents a baissé de 3,1 %. En revanche, de la hausse a été enregistrée dans les services à la personne (+2 %) et l’intérim (+7,8 %).

 

Enfin, l’Assurance Maladie révèle que le nombre des maladies professionnelles prises en charge a baissé en 2016 (-4,3 %). C’est le cas notamment des troubles musculo-squelettiques (TMS). A contrario, on note une hausse du nombre des cancers professionnels (+10 %) et des affections psychiques (+40 %).

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier