Actualités de l'assurance pour les entreprises

Paris adopte l'indemnité kilométrique vélo pour ses agents

Publié le 19 octobre 2018
 | Rédigé par
275 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Alors que l’Observatoire de l'indemnité kilométrique vélo a récemment vanté l’impact positif de l’indemnité kilométrique vélo (IKV), la mairie de Paris vient d’annoncer la mise en place de cette mesure incitative pour ses 52 000 agents municipaux. Coup de projecteur.

 

0,25€ par km parcouru dans la limite de 200€ par an

Entre autres mesures et dispositions, la loi n°2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte - on parle aussi de « loi de transition énergétique » ou de « loi sur la transition énergétique et pour la croissance verte » a instauré l’indemnité kilométrique vélo (IKV).

 

Pour mémoire, l’IKV consiste en une indemnité versée par l’employeur à ses salariés qui utilisent leur vélo pour accomplir leurs trajets entre leur domicile et leur lieu de travail. Le montant de cette indemnité varie selon le nombre de kilomètres parcourus.

 

Or, la mairie de Paris vient de voter en faveur de la mise en place de ce dispositif. Concrètement, à compter du 1er janvier 2019, les agents municipaux qui utiliseront un vélo à assistance électrique (VAE) ou un deux-roues plus « classique » pourront prétendre à une indemnité de 0,25 euro par kilomètre parcouru dans la limite de 200 euros par an.

 

L’IKV remplacée par un forfait mobilité de 400€ ?

Adjointe à la Maire de Paris chargée des Ressources humaines, du dialogue social et de la qualité des services publics, Véronique Levieux précise la teneur de cette mesure : elle concernera « tous les agents municipaux » qui utiliseront leur « vélo personnel » dans le cadre de leurs « déplacements pendulaires quotidiens » pour un trajet représentant « au moins deux kilomètres » aller-retour.

 

On rappellera enfin qu’en dépit de ses apports positifs, l’IKV ne convainc pas complètement depuis son instauration il y a 3 ans. En cause, son montant relativement faible. D’ailleurs, ce n’est sans doute pas un hasard si le gouvernement a récemment proposé que l’IKV soit remplacée par un forfait mobilité de 400 euros pour une entrée en vigueur prévue au cours du premier semestre 2019.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier