Actualités de l'assurance pour les entreprises

Chute du nombre de stages en entreprise : une plateforme pour aider les jeunes

Publié le 08 avril 2021
 | Rédigé par
150 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
livre-etudiant

Les jeunes de 21 à 25 ans ont été les moins touchés par la pénurie de stages

L'économie a été très durement touchée avec la crise de Covid-19. De facto, décrocher un stage est devenu complexe. D'après une enquête de la DARES (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques), on a recensé en 2020 22 % de stages en moins par rapport à 2019. Pour palier ce problème, le gouvernement a ouvert une plateforme qui devrait aider les jeunes à trouver 50 000 stages d'ici la fin du mois de mai.

Avec la crise sanitaire, trouver un stage est devenu particulièrement difficile

Trouver un stage en temps normal n'est déjà pas facile, mais avec la crise, cette tâche est devenue un véritable casse-tête. En effet, d'après la DARES, 225 000 stages ont été déclarés par les entreprises en 2020, soit 22 % de moins qu'en 2019, alors que ce chiffre était en hausse de 4 % par an auparavant. À savoir que l'étude ne concerne que les stages en entreprise de plus de deux mois ou rémunérés au-delà du minimum légal dans le secteur privé.

Et c'est durant le premier confinement que la baisse la plus importante a été constatée. Car ce sont généralement pendant les mois de mars à mai que se tiennent la majorité des stages pour les étudiants. En mars 2020, leur nombre a reculé de 24 %, puis de 87 % en avril et de moitié en mai. En juin lors du déconfinement, des niveaux similaires à ceux de l'année précédente ont été relevés, sans que cela suffise à compenser le retard pris durant les mois précédents.

Dans le détail, ce sont surtout les moins de 20 ans qui ont été pénalisés, avec une baisse de 39 % des contrats délivrés, puis les plus de 25 ans (-17 %). La tranche d'âge des 21-25 ans a quant à elle été moins touchée, avec une baisse de « seulement » 13 %, sachant qu'ils représentent le plus grand nombre de stages pour les trois années précédentes (160 000 à l'année en moyenne).

Le gouvernement a mis en place une plateforme pour aider les jeunes à trouver 50 000 stages

Pour répondre à ce problème, le gouvernement avait ouvert en septembre dernier la plateforme « 1jeune1solution ». Mais pour renforcer cette première initiative, il a également lancé « challenge alternance et stages jeunes d'avenir », qui a pour objectif de pourvoir 50 000 stages supplémentaires. La plateforme a été ouverte le mardi 6 avril dernier et les candidatures ainsi que les offres de stage peuvent être déposées depuis le 1er avril dernier via le site jeunesdavenir.fr.

Ce projet est monté en partenariat avec les 44 antennes de France Bleu. Pour la durée de l'initiative, chacune des stations radio diffusera plusieurs émissions invitant jeunes, parents ainsi que des entreprises, des CFA et des lycées professionnels. Un suivi de l'opération sera assuré par les radios pour faire un bilan sur son avancement.

Qui peut postuler ?

Sont concernés par « challenge alternance et stages jeunes d'avenir » tous les postulants de 16 à 30 ans en recherche d'un stage, d'une alternance ou d'un service civique, à tous les niveaux d'étude jusqu'au bac +5 (incluant les élèves de troisième). Le principe est simple : un étudiant dépose son CV et il sera mis en relation avec les offres de stages correspondant le mieux à son profil grâce à un l'algorithme « CV catcher ».

Pour les entreprises, l'heure est à la mobilisation générale. En effet, la plateforme a aussi pour objectif de donner de la visibilité à toutes les offres ne bénéficiant pas d'une bonne couverture à cause d'un manque de temps ou de portée des recruteurs. Sachez également que les aides à l'embauche des alternants est toujours d'actualité, et ce jusqu'à la fin de l'année : 5 000 euros pour un apprenti mineur et 8 000 euros pour un majeur. Pour le secteur public, la prime aux collectivités pour une embauche de ce type est de 3 000 euros.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier