Actualités de l'assurance pour les entreprises

Déconfinement : allègement du protocole sanitaire pour les entreprises

Publié le 22 juin 2020
 | Rédigé par
263 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
entreprise-travail-bureau-ordinateur

La mesure concernant les 4 m² d'espace par salarié sera probablement abrogée

Tel qu'évoqué plusieurs fois par le gouvernement, le protocole sanitaire à respecter pour un retour en entreprise pourrait être assoupli et le ministère du Travail pourrait en faire l'annonce dans les jours à venir. Ces nouvelles mesures remplaceraient les fiches métiers disponibles en ce moment. Le télétravail reste également d'actualité, même s'il ne doit pas devenir la norme.

Un assouplissement des règles sanitaires est envisagé par le gouvernement

Le protocole sanitaire à destination des entreprises était, certes, assez lourd :

  • une distance minimale d'un mètre devait être préservée entre les salariés ;
  • des masques FFP1 devaient être fournis par l'employeur si la distanciation physique ne pouvait être respectée ;
  • une réorganisation des horaires était conseillée ;
  • les surfaces et objets devaient être nettoyés plusieurs fois par jour.

Telles étaient les recommandations du protocole sanitaire à respecter en entreprise et publié au début du mois de mai.

Le ministère du Travail a donc décidé d'ouvrir le sujet « avec les autorités sanitaires et les partenaires sociaux » pour « proposer dans les prochains jours un allègement », tel que l'a rapporté Les Échos d'après « une proche de Muriel Pénicaud ». Le nouveau protocole devrait remplacer les 80 fiches métiers que le ministère du Travail avait développé durant le confinement :« les fiches métier resteront une indication, un point de repère, mais ne seront plus normatives », a-t-elle précisé.

« L'important c'est de garder les principes essentiels à la santé des travailleurs, des salariés, des clients aussi, tout en permettant à l'activité de reprendre pleinement », a expliqué Muriel Pénicaud. En outre, « Les gestes barrières et la distanciation d'un mètre continueront à exister en entreprise, on ne va pas faire moins que dans la société. Mais les calculs sur les mètres carrés exploitables par exemple, seront allégés », conclut-elle.

Les mesures barrière empêchent un reprise efficace

En effet, ces mesures ralentiraient de 20 % en moyenne la productivité des entreprises. La première mesure qui devrait passer à la trappe serait donc la règle des 4 m² par salarié au sein des locaux de l'entreprise. Une distance d'un mètre pourrait suffire, si tant est que les autorités sanitaire donnent leur aval. Cette décision d'alléger ce protocole sanitaire est principalement motivée par le retour de la France en zone verte depuis le 15 juin dernier (hors Guyane et Mayotte).

Le télétravail est toujours souhaitable mais ne doit pas devenir la norme

Quant au télétravail, il « reste souhaitable car il permet d'avoir une reprise progressive et de limiter la propagation du virus », d'après Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances. Il ne doit toutefois « pas devenir la norme », a poursuivi le ministre.

Pour Muriel Pénicaud, « le télétravail reste une bonne manière de faire ». La ministre du Travail estime que le maintien d'un tel dispositif est pertinent tout en « commençant à faire des rotations, c'est-à-dire venir un ou deux jours par semaine ». Elle ajoute : « c'est ce que je vois dans beaucoup d'entreprises et cela me paraît intéressant. » En d'autres termes, moduler le télétravail permet un retour plus en douceur sur le lieu de travail et d'éviter un encombrement trop important des transports en commun.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier