Actualités de l'assurance pour les entreprises

Prêt garanti par l'État : Fnac Darty est la première grande entreprise à en bénéficier

Publié le 22 avril 2020
 | Rédigé par
295 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
fnac-boutique-magasin

La FNAC compte rouvrir l'intégralité de ses magasins le 11 mai prochain

Il y a environ un mois, l'État mettait en place une loi d'urgence sanitaire pour venir en aide aux Français en cette période de pandémie de coronavirus COVID-19. Cette loi incluait notamment la possibilité pour les entreprises en difficulté de contracter un prêt garanti par l'État à un taux bas. Fnac Darty est la première grande entreprise française à en bénéficier.

Un prêt à hauteur de 500 millions d'euros

La première grande entreprise ou groupe français à bénéficier d'un de ces fameux prêts garantis par l'État sera donc le groupe Fnac Darty, bien connu des français et spécialisé dans la grande distribution de biens culturels, d'électroménager ainsi que de matériel informatique. Pour son directeur général Enrique Martinez, « c'était indispensable », a-t-il confié au Monde. Cela permettra en effet de soulager un peu les pertes engendrées par le « Grand Confinement », tel que certains le nomment.

Le dimanche 19 avril, Fnac Darty a donc annoncé « la signature d’un contrat de crédit d'un montant de 500 millions d'euros, avec un pool de banques françaises ». Le tout s'étalera sur une durée d’un an pouvant être allongée de cinq années supplémentaires et sera « garanti à hauteur de 70 % par l'État français ». L'opération a été effectuée sur deux semaines et s'insère dans le plan d'aide national de 110 milliards d'euros destiné aux entreprises ayant subi d'importantes pertes à cause du confinement et du COVID-19.

« Avec plus de 20 milliards d’euros de prêts accordés à 150 000 entreprises, le déploiement du prêt garanti par l'État est aujourd’hui une réalité pour les entreprises françaises, quelle que soit leur taille. Le prêt garanti par l'État est un levier majeur pour les aider à franchir sans heurt cette période économique difficile », peut-on lire dans le communiqué du groupe, exprimé par le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire.

Le groupe Fnac Darty ne distribuera pas de dividende à ses actionnaires

Pour pouvoir prétendre à un tel prêt, Fnac Darty a dû renoncer à verser des dividendes à ses actionnaires au titre de 2019. De plus, le groupe a choisi d'aller encore plus loin et de ne pas effectuer des rachats d'actions ; son président, directeur général ainsi que des membres du conseil d'administration de 2020 verront également leur salaire diminué de 25 %, et ce tant que des salariés de l'entreprise seront concernés par les mesures de chômage partiel mises en place par le gouvernement. Aussi, Enrique Martinez a tenu à préciser que « le maximum étant de 25 % du chiffre d'affaires, ce qui aurait pu nous permettre d'emprunter plus de 1 milliard d’euros. Le but n'était pas de demander pour demander, on sait que l'argent est rare pour tout le monde ».

L'entreprise se prépare à la reprise le 11 mai

Grâce à ce crédit, le groupe Fnac Darty pourra se préparer à la reprise des activités le 11 mai prochain, date de déconfinement annoncée par le président de la République Emmanuel Macron lors de sa dernière allocution. Le groupe compte notamment « payer les factures des marchandises déjà achetées, et relancer les achats pour préparer la fin de l'année », d'après son directeur général.

Il faut dire que les pertes ont été importantes, avec une baisse de chiffre d'affaires de 10,3 % au premier trimestre 2020. En effet, les ventes en magasin ont baissé de 30 % et n'ont pas été compensées par la hausse du commerce en ligne, qui a « doublé, voire triplé ».

Le groupe s'organise donc pour rouvrir l'intégralité de ses magasins à partir du 11 mai : « On attend les instructions du gouvernement sur les pratiques à mettre en place. Mais nous commençons à nous préparer, en commandant des masques et des gels, en installant des barrières aux caisses et des marquages au sol et en organisant des systèmes de nettoyage plus fréquents… On va tout faire pour adapter nos points de vente », explique Enrique Rodriguez.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier