Fiches pratiques de l'assurance pour les auto entrepreneurs

Lors de son entrée en vigueur en 2009, le régime de l’auto-entrepreneur avait un objectif principal : simplifier la création d’entreprises individuelles pour l’exercice d’activités indépendantes. Mais, quels sont les avantages et inconvénients de ce régime spécifique ? Explications.
Dans l'Hexagone, des auto-entrepreneurs possèdent aussi un emploi salarié. L’auto-entreprise constitue alors souvent le moyen d’obtenir quelques revenus complémentaires. Mais, alors, quid des impôts ? Comment faut-il faire sa déclaration lorsque l'on possède la double « casquette » de salarié et d'auto-entrepreneur ?
A l'heure de la généralisation de la complémentaire santé, quid de l’auto-entrepreneur ? En vigueur depuis quelques années, le régime concerne désormais plus d’un million d’actifs. Si certains d’entre eux doivent veiller à souscrire une assurance auto-entrepreneur selon le type d'activités exercées, il n'existe aucune espèce d'obligation en matière d'assurance santé. Explications.
Publié le 08 novembre 2015
Comme les autres salariés, l’auto-entrepreneur peut faire valoir ses droits à la retraite. Toutefois, pour la validation des trimestres, l'intéressé doit atteindre un chiffre d'affaires (CA) précisément défini. Coup de projecteur.
Toute activité professionnelle est exposée à des risques et l’auto-entrepreneur ne fait pas exception. Heureusement, pour être couvert, il a la possibilité de souscrire une bonne assurance auto-entrepreneur qui le couvrira dans le cadre de ses activités et notamment dans ses rapports avec les tiers. Coup de projecteur.
A l'instar d'autres professionnels, un auto-entrepreneur ne déroge pas à la règle selon laquelle il est tenu de prendre en charge les conséquences, notamment financières, des préjudices causés aux tiers dans le cadre de ses activités. Face à cette responsabilité, chaque auto-entrepreneur a donc intérêt à contracter une assurance auto-entrepreneur conforme à ses besoins. Explications.
Lors de la création d’une micro-entreprise, il se peut que l’entrepreneur opte pour un régime plus « souple » en devenant « auto-entrepreneur ». Toutefois, ce régime implique de respecter un certain nombre de règles comme la souscription d’une assurance auto-entrepreneur pour être couvert en cas de sinistre. Explications.
Actuellement, de nombreux Français se lancent dans la création d'entreprise. En principe, les entreprises individuelles sont créées en complément d’une activité professionnelle mais elles peuvent aussi être à titre principal. Quoi qu’il en soit, souscrire une assurance auto-entrepreneur apparaît assez incontournable.
L'assurance professionnelle est une garantie adaptée aux différents risques spécifiques rencontrés par les entreprises. Il existe plusieurs types d’assurance pour couvrir soit les dirigeants des entreprises et ses collaborateurs, soit les biens des sociétés, soit les différents partenaires de l’entrepreneur. D’ailleurs, certains corps de métiers nécessitent une assurance professionnelle obligatoire. Tour d'horizon.
En principe, les auto-entrepreneurs ne sont soumis à aucune obligation d’assurance en raison de leur statut. Cependant, selon leur domaine d’activité, certaines couvertures seront légalement requises tandis que d'autres seront tout simplement recommandées. Explications.
Bon nombre de nouveaux diplômés se trouvent confronter à la difficulté de trouver un emploi. Parmi eux, nombreux sont ceux qui se tournent vers la création d'une entreprise qui favorise la mise en valeur des connaissances et compétences acquises. Mais, pour que cette aventure se déroule sans accroc, il ne faut pas hésiter à souscrire une assurance auto-entrepreneur qui permettra de couvrir les risques liés à son activité professionnelle.
L'auto-entrepreneur est généralement une personne qui possède ou veut créer une société personnelle. Mais qu'en est-il en matière d'assurance ? Selon la nature de l'activité exercée, la souscription d'une assurance professionnelle adaptée peut s'avérer assez indispensable sinon essentielle. Explications.
Un auto-entrepreneur est un entrepreneur individuel qui exerce, souvent, en complément de son activité principale, une activité qui peut être commerciale, artisanale ou libérale. Son chiffre d'affaires n'excède pas une certaine somme par an. Pour bien se protéger, il existe des solutions d'assurances spécifiques mises en place par les compagnies d'assurances : l'assurance auto-entrepreneur.
Publié le 13 décembre 2013
Le vocable « auto-entrepreneur » désigne une personne qui crée ou qui possède une entreprise individuelle dans le but d'exercer une activité artisanale, commerciale ou libérale, à titre complémentaire ou principal. En raison des nombreux risques auxquels les auto-entrepreneurs font face au cours de leurs activités, les compagnies d'assurance offrent des solutions d'assurance spéciales pour leur permettre d'être couverts en cas de besoins.
Comme tout professionnel exerçant dans un domaine spécifique, l’auto-entrepreneur se doit de se protéger en souscrivant une bonne assurance auto entrepreneur. Les assureurs proposent d’ailleurs une assurance dédiée, avec différents types de garanties. Découvrons plus en profondeur comment fonctionne ce type de couverture.