Fiches pratiques de l'assurance : mutuelle santé collective

Avec la généralisation de la complémentaire santé, les entreprises du secteur privé doivent proposer une couverture santé à leurs employés. Toutefois, le salarié peut refuser cette mutuelle d’entreprise sous réserve de respecter certaines conditions strictes. Explications.
Le 1er janvier 2016 au plus tard, toute entreprise devra avoir mis en place une mutuelle santé collective bénéficiant à ses différents salariés. Cette obligation résulte de l’accord national interprofessionnel (ANI) sur la compétitivité et la sécurisation de l'emploi également baptisé « loi ANI ». Coup de projecteur.
Le nombre des sociétés adoptant la mutuelle santé collective connaît une hausse constante et encore plus sous l'effet de la généralisation de la complémentaire d’entreprise selon les dispositions prises par l'entreprise. Dans le cas d'une mutuelle facultative, le choix du salarié est libre. Explications.
Avec l’accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 sur la compétitivité et la sécurisation de l'emploi, le nombre de sociétés qui souscrivent une mutuelle d’entreprise a logiquement augmenté. Mais, que la formule souscrite soit satisfaisante, il est notamment conseillé de recourir à un comparateur d’assurances professionnelles. Explications.
Pour permettre aux salariés de bénéficier d’une couverture santé plus avantageuse grâce à la meilleure complémentaire d’entreprise, la prise en compte de certaines données et informations apparaît assez incontournable. Tour d'horizon.
Publié le 22 juillet 2014
Avec la généralisation prochaine de la complémentaire santé d’entreprise à l’ensemble des salariés du secteur privé, nombre de dirigeants se sont lancés en quête d’une bonne mutuelle santé collective. Mais, en quoi consiste la meilleure offre ?
Avec l'article 1 de l'accord national interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013, chaque salarié du privé pourra bénéficier d’une bonne mutuelle santé collective au plus tard le 1er janvier 2016. Si la mise en place d'un tel dispositif est l'occasion d'offrir une couverture santé aux salariés, cela permet aussi à l'entreprise de bénéficier de quelques avantages fiscaux. Explications.
Publié le 01 juillet 2014
Cette formule d’assurance professionnelle est souvent proposée par les entreprises à leurs salariés. Il n’est toutefois pas toujours facile de comprendre le véritable intérêt d’une bonne mutuelle santé collective. Les explications sur cette formule d'assurance et les points dont il faut prendre connaissance.
Plus de la moitié des salariés en France considèrent le fait de travailler comme une « contrainte ». Ils travaillent surtout pour subvenir à leurs besoins et seuls 44 % des travailleurs français considèrent cela comme un moyen d’épanouissement. Coup de projecteur.
En France, de nombreux salariés bénéficient du secours d'une bonne mutuelle santé collective pour la prise en charge de leurs différents frais de santé. Mais, quand est-il lorsque le temps de la retraite est enfin venu ? Le salarié devenu retraité peut-il conserver son contrat ? Explications.
Les professionnels du bâtiment, les pompiers ou encore les policiers pratiquent des métiers à risques aggravés, c'est-à-dire des professions pouvant donner lieu à de graves préjudices. Ils sont au quotidien exposés aux risques de chutes, d'accidents ou de blessures. D'où, la réticence des assureurs à les prendre en charge.
La fluctuation incessante du coût des soins médicaux en France complique de plus en plus l'accès aux soins pour les salariés. D'ailleurs, le salaire perçu est parfois insuffisant pour couvrir l'intégralité de ces dépenses de santé. C'est en partie pour cette raison que de nombreux salariés français renoncent purement et simplement à se soigner. Or, la loi sur la sécurisation de l'emploi veut permettre à tous les salariés du secteur privé de bénéficier d'une mutuelle santé d'entreprise pour un meilleur accès aux soins.
Les entreprises différencient parfois certaines catégories de personnel pour le bénéfice de la mutuelle santé collective qu'ils proposent à leurs salariés. Il arrive même que cela soit uniquement réservé aux cadres. Avec la loi sur la sécurisation de l'emploi qui a récemment été votée, la complémentaire santé d'entreprise profitera à l'ensemble des salariés du secteur privé.
De nombreuses personnes ne bénéficient pas encore d'une mutuelle santé collective, c'est-à-dire une couverture santé souscrite par l'entreprise. D'ailleurs, au sein de certaines sociétés, seuls les cadres ont accès à une telle protection. En l'absence d'une telle couverture santé, le salarié doit parfois se résoudre à souscrire une mutuelle santé à titre individuel. Tour d'horizon.
Maladie, accident ou maternité, quel que soit le motif de la dépense engagée par le salarié, du moment qu'elle est en rapport avec sa santé, il peut toujours faire l'objet de remboursement de la part de sa mutuelle santé collective. D'ailleurs, sous l'effet de la loi, chaque salarié du secteur privé pourra bénéficier d'une telle couverture.