Actualités de l'assurance pour les professions libérales

Coronavirus : l'appel à l'aide des intermittents du spectacle

Publié le 11 mai 2020
 | Rédigé par
405 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
festival-musique-foule

Avec la crise de COVID-19, tous les festivals et concerts en France ont été contraints d'annuler

Le secteur de la culture est l'un des plus touchés par cette crise de coronavirus COVID-19. De nombreux rendez-vous culturels ont été contraints d'annuler à cause des mesures de sécurité, puis du confinement. Pour venir en aide à ce secteur, le président de la République Emmanuel Macron a informé le jeudi 6 mai 2020, sur le maintien des droits des intermittents du spectaculaire jusqu'en 2021.

Le statut des intermittents du spectacle est mis en péril par le coronavirus

Avec la crise sanitaire de coronavirus COVID-19, puis les mesures de confinement, le monde de la culture a été grandement mis en péril. Il est dès lors devenu impossible de se rendre dans les manifestations culturelles, puisque les rendez-vous en grand nombre ont été interdites. De nombreux concerts, festivals, spectacles et autres performances artistiques ont été contraintes d'annuler. Le 30 avril dernier, plusieurs personnalités du monde de la culture ont d'ailleurs rédigé une tribune dans le Monde : « Monsieur le Président, cet oubli de l’art et de la culture, réparez-le ! »

Le secteur craint en outre d'être « oublié » par les pouvoirs publics et de rester sur le banc de touche. Mais le gouvernement a voulu montrer qu'il n'omettait pas les branches professionnelles de la culture et a annoncé par le biais du président de la République Emmanuel Macron quelques mesures d'aide. Le mercredi 6 mai, il s'est réuni avec douze artistes en visioconférence pour discuter du plan à mettre en place. Mais les syndicats de la profession désapprouvent ces méthodes : « Le prince a réuni des artistes dans son château. Ce sont des gens qu'on aime bien pour beaucoup, mais ils ne sont pas représentatifs », s'est insurgé Denis Gravouil, secrétaire général de la CGT-Spectacle à l'occasion d'une visioconférence suivie sur Dossier Familial.

Les droits des intermittents du spectacle seront prolongés jusqu'en 2021

En ce qui concerne plus précisément les mesures d'aides aux intermittents, le gouvernement a prévu l'allongement d'un an des droits de ces derniers. Les intermittents du spectacle, artistes comme techniciens, verront donc leur droits être étendus jusqu'au mois d'août 2021 dans le cas où leur activité aurait été « impossible ou très dégradée ». Le président de la République détaille : « Le 11 mai beaucoup de choses pourront reprendre comme les musées, en évitant le brassage. On doit pouvoir rouvrir donc les musées, les galeries d’art, les librairies. On doit aussi pouvoir à rouvrir les théâtres pour que les gens puissent répéter en respectant les consignes. Les lieux de création doivent revivre, les artistes recréer. »

Emmanuel Macron a en outre annoncé la mise en place d'un fonds d'indemnisation temporaire « au cas par cas » à destination des tournages de cinéma et de séries. Demandé ar les producteurs, ce fonds pourra être financé par les régions et les assureurs, d'après les paroles de Franck Riester, ministre de la Culture. Enfin, le président de la République a promis un engagement de l'État pour l'accompagnement de la culture par la banque d'investissement. Des aides pourront bénéficier à d'autres domaines de la culture tels que les arts plastiques, le design, l'architecture, les médias ou encore la recherche.

« C'est effectivement une avancée importante que toute la profession demandait », admet tout de même Denis Gravouil. Mais pour lui, « c'est une victoire qui mérite d'être vérifiée ». Il ajoute : « Nous sommes très vigilants et très prudents car nous voulons connaître les modalités d’application de cette annonce ». Car en effet, les modalités de ces mesures n'ont pas encore été précisées.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier