Actualités de l'assurance pour les professions libérales

Nouvelle levée de fonds pour Georges, le robot comptable des professionnels libéraux

Publié le 07 juin 2019
 | Rédigé par
308 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
logo-georges

Connaissez-vous Georges ? C’est le nom d’une start-up lyonnaise et de son robot comptable qui permet une automatisation de la comptabilité des professions libérales et des travailleurs indépendants. Après une première levée de fonds d’un million d’euros, la « jeune pousse » récidive et boucle aujourd’hui un tour de table de 10 millions d’euros. Objectif : le renforcement de ses effectifs.

 

11 millions d’euros levés depuis 2016

En 2018, Georges levait un million d’euros pour son robot comptable Georges auprès de Fast Forward et Kerala Ventures. En juin 2019, la start-up lève 10 millions d’euros auprès d’Alven Capital Partners SA, société de capital-risque française qui a notamment pris part au financement de Drivy (autopartage), Algolia (search en SAAS), Dataiku (data science), Stripe (paiement en ligne) ou encore Qonto (néobanque).

 

Pour mémoire, la start-up Georges a conçu une plateforme dont la finalité est d’automatiser la comptabilité des professions libérales, qu’il s’agisse de médecins, d’avocats ou de travailleurs indépendants. En pratique, le robot comptable se synchronise avec l’établissement bancaire du client professionnel pour la récupération des transactions bancaires quotidiennes et leur conversion en lignes comptables. Enfin, grâce au « machine learning », les dépenses sont catégorisées et la comptabilité est générée sans qu’aucune saisie manuelle ne soit nécessaire.

 

Recruter 40 collaborateurs supplémentaires

Grâce à ses différentes actions, le robot comptable Georges est en mesure de remplir de manière totalement automatique l’ensemble des déclarations fiscales en fin d’année grâce à une télétransmission en un seul clic.

 

D’un point de vue strictement financier, Georges coûte 24 euros par mois sans aucun engagement. Une somme déductible des frais professionnels qui couvre un accès mobile et web, les différentes mises à jour du produit, la synchronisation bancaire, le calcul de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), la catégorisation automatique, les états comptables ainsi que la télédéclaration.

 

Ce nouveau tour de table de 10 millions d’euros doit permettre à la « jeune pousse » Georges de renforcer ses effectifs. En effet, elle souhaite procéder au recrutement de 40 salariés supplémentaires qui rejoindront les 30 collaborateurs déjà présents dans l’entreprise.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier