Actualités de l'assurance pour les entreprises

Tourisme : lancement d'un prêt garanti saisonnier pour aider le secteur

Publié le 07 août 2020
 | Rédigé par
206 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
habitation-plage-vacances-ciel-bleu

Cet été, de nombreux Français ont choisi de partir en vacances en France sur les côtes

Pour soutenir les entreprises du secteur du tourisme, très impacté par la crise de Covid-19, Bercy a mis en place ce mercredi 5 juillet un nouveau prêt garanti par l'État (PGE) « saison ». Il peut être d'une valeur maximale égale au chiffre d'affaires cumulé des trois meilleurs mois de l'entreprise de l'année 2019. Sont notamment concernés les hôtels, restaurants, discothèques et autres établissements de ce type.

Un PGE « saison » spécialement dédié aux acteurs du tourisme

« Touché de plein fouet par la crise » tel que l'a rappelé le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire, le secteur du tourisme bénéficie désormais d'une nouvelle aide adaptées à l'aspect saisonnier des professions concernées. Ainsi et depuis le mercredi 5 juillet 2020, les entreprises du secteur peuvent disposer d'un prêt garanti par l'État (PGE) plus important. Ainsi, pour « un camping, qui réalise 80 % de son chiffre d'affaires sur 3 mois », le plafond du PGE est « de 25 % à 80 % de son chiffre d'affaires du dernier exercice clos », a informé le ministère.

Dans un communiqué, Bercy a précisé que la mesure s'appliquait « aux secteurs liés au tourisme, de l'hôtellerie, de la restauration, de l'événementiel, du sport, du loisir et de la culture ». Bruno Le Maire a également expliqué que les discothèques « font partie des secteurs qui seront soutenus, notamment par ces nouveaux prêts ».

D'autre part, la FBF (Fédération bancaire française) avait affirmé que, pour les entreprises du tourisme « ayant déjà souscrit un ou plusieurs PGE, le PGE saison fonctionnera comme un complément, permettant d'aller jusqu'au plafond correspondant aux trois meilleurs mois d'activité ». La Fédération relève aussi que l'hébergement marchand et la restauration constituent à eux seuls 15 % des PGE délivrés en France. À savoir qu'au total, les PGE classiques ont bénéficié à 550 000 entreprises françaises pour une somme de 114 milliards d'euros sur les 300 milliards prévus.

Tourisme : un bilan mitigé en fonction de la région et du secteur

A présent, le cap de la moitié des vacances d'été a été passé et le tourisme français commence peu à peu à se remettre sur les rails. Toutefois, la situation reste extrêmement complexe et précaire et il existe d'importantes disparités entre les régions. Certaines comme la Bretagne s'en sortent bien tandis que les grandes villes font face à une quasi absence de tourisme d'affaires et de visiteurs étrangers.

En outre, le bilan n'est pas le même selon le secteur. Si la restauration et l'hébergement reprennent correctement sur le littoral, les agences de voyage ainsi qu'une grande partie du secteur de l'hôtellerie sont encore en grande difficulté. « Les réservations liées au tourisme de loisirs ont baissé de 2 % par rapport à l'été 2019. Mais sur le tourisme d'affaires, on est à moins 80 % ! Et la reprise des séminaires et des colloques est totalement incertaine », remarque Karim Khan, président de l'UMIH (Union des métiers des industries et de l’hôtellerie) Bretagne et propriétaire de plusieurs établissements à Rennes.

Une mesure supplémentaire qui accompagne d'autres aides toujours en place

Tel que déjà précisé, ce PGE saisonnier vient accompagner les dispositifs de prêts déjà mis en place par le gouvernement. D'autres aides sont toujours en place pour soutenir le secteur du tourisme, particulièrement en difficulté. Parmi les aides concernant une plus large portion d'entreprises, on peut également retenir la prolongation des mesures de chômage partiel jusqu'en décembre, alors que ces dernières devaient prendre en septembre prochain.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier