Actualité de l'assurance : flotte automobile

Flotte auto : les assureurs ont économisé avec le Covid-19

Publié le 06 juillet 2020
 | Rédigé par
494 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
parking-flotte-auto-entreprise

Durant le confinement, de nombreuses flottes auto sont restées sur le parking ou au garage

Ce n'est plus vraiment une nouvelle : pendant le confinement, la sinistralité automobile a fortement baissé. De facto, les assureurs ont réalisé des économies. Et naturellement, cela concerne aussi l'assurance flotte automobile. Mais les assureurs proposeront-ils des gestes commerciaux comme certains ont pu le faire avec l'assurance auto ?

La sinistralité automobile a baissé durant le confinement

La pandémie de Covid-19 a entraîné à elle seule crise sanitaire et économique, contraignant nombre de gouvernements à adopter pour leur pays des mesures de confinement. Différents secteurs de l'économie ont donc été touchés et ce de façon disparate. Les pertes d'exploitation ont particulièrement agité le monde de l'assurance avec une sinistralité en hausse, mais l'auto a quant à elle connu une baisse de sa sinistralité. En effet, de nombreux véhicules sont resté au garage pendant toute la durée du confinement.

Avec ces constats, l'assurtech Coover s'est penchée sur le cas des flottes auto. L'entreprise a interrogé neuf de ses partenaires gestionnaires pour glaner des informations sur l'évolution de la sinistralité de ce produit d'assurance un peu spécifique. Suite à son étude, Coover a révélé que les économies réalisées sur ce produit étaient de 145,2 millions d'euros, soit environ 6 % de la valeur de ce marché à la valeur estimée de 2,25 milliards d'euros de cotisations annuelles. « La grande majorité des flottes auto sont restées immobilisées ou ont été très peu sollicitée », apprend-t-on.

L'étude de Coover a été détaillée région par région et permet de remarquer une relativement faible différenciation territoriale de la baisse de la sinistralité (entre 6 % et 8 % selon la région). À titre informatif, une entreprise peut adhérer à un contrat d'assurance flotte auto à partir de quatre véhicules. Ces derniers seront in fine rassemblés au sein du même contrat, qui dispose de certaines spécificités.

Assurance auto : plusieurs assureurs avaient déjà fait un geste pour leurs assurés

Suite à cette baisse de la sinistralité automobile, plusieurs assureurs avaient mis en place un geste commercial envers leurs assurés. La MAIF avait ouvert la danse en remboursant au total 100 millions d'euros à ses assurés détenant un ou plusieurs contrat d'assurance auto. Le geste avait notamment été permis par « l'économie estimée sur huit semaines par la mutuelle compte tenu de la baisse de la sinistralité automobile de 75 % à 80 % qu'elle enregistre à hauteur d'un peu plus de 100 millions d'euros, redistribués à 2,8 millions de sociétaires (assurés MAIF) pour environ 3,6 millions de véhicules », expliquait la MAIF au sein d'un communiqué.

Dans la foulée, la Matmut avait également annoncé un gel de ses « tarifs d'assurance automobile dès maintenant et pour toute l'année 2021 », concernant tout de même quelque 2,7 millions de véhicules en France. Le coût de cet effort a été estimé à environ 50 millions d'euros, soit « les trois quart de son résultat net 2019 ». La Matmut avait déclaré pouvoir se permettre ce geste commercial grâce aux « bons résultats enregistrés en 2019, de sa solidarité financière et en phase avec ses valeurs mutualistes ».

Mais concernant l'assurance flotte auto, les mesures des assureurs « sont restées toutefois très marginales », indique l'assurtech au sein de son étude. D'autant plus que la sinistralité automobile a « explosé » durant ces dernières années, à un ratio de 86 % contre 71 % pour l'ensemble du marché auto. Et de son côté, l'association de consommateurs UFC-Que Choisir appelle toujours les assureurs à restituer une partie ou l'intégralité des cotisations excédentaires.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier