Actualités de l'assurance pour les entreprises

Protocole sanitaire : les règles en entreprise à partir du 29/11

Publié le 29 novembre 2021 | Rédigé par
737 vues   

Bien que déconseillés, les pots en entreprise ne sont pas interdits

Les règles à respecter en entreprise se renforcent en pleine cinquième vague de Covid-19. À partir de ce lundi 29 novembre, il faudra donc observer un protocole sanitaire plus sévère mis en place par le ministère du Travail. Voici les principales règles qu'il faudra suivre à partir de maintenant.

Distanciation sociale à table : deux mètres minimum

Première règle qui se renforce pour ce nouveau protocole sanitaire : la distanciation sociale lors du repas en entreprise. Ainsi, en termes de restauration collective, « en l'absence de passe sanitaire dans ces lieux, et dans le contexte de reprise de l'épidémie, nous envisageons d'en revenir à une règle de deux mètres entre chaque personne à table, dès lors que le masque n'est pas porté ».

Il faudra donc respecter une distance de deux mètres minimum en chaque salarié et ne pas manger face-à-face. L'espace doit être de huit mètres carrés par salarié. Le respect de cette même consigne est également vivement conseillé pour les réunions.

Les pots et moments de convivialité déconseillés

Ils avaient été interdits entre le 29 octobre 2020 et le 9 juin 2021 : les moments de convivialité et autres pots en entreprise ne sont pas interdits à partir de ce 29 novembre 2021, mais ils restent fortement déconseillés. Si un tel moment doit être organisé, une distance de deux mètres minimum en chaque personne est à respecter pour autoriser le retrait du masque pour boire et manger.

Le port du masque reste obligatoire

Vous l'avez compris : le port du masque reste donc obligatoire dans les espaces de travail collectifs clos. Pour rappel, c'est à l'employeur de fournir les masques aux salariés car il s'agit d'un « équipement individuel de sécurité ». « Il s'agit de la sécurité et de la santé des salariés donc c'est clairement de la responsabilité de l'employeur », a expliqué Elisabeth Borne, ministre du Travail.

Précisons également que le gouvernement compte renforcer ses contrôles quant aux gestes barrières en entreprise, et donc au port du masque.

Aération des locaux

L'aération des locaux est un autre point important de ce protocole sanitaire, elle est « une mesure essentielle de prévention des situations de diffusion du virus. Le ministère détaille : « il est nécessaire d'aérer les locaux par une ventilation naturelle ou mécanique en état de marche cinq minutes toutes les heures ». En outre « il est également recommandé de réaliser des mesures de dioxyde de carbone dans l'air ».

Indemnités pour la garde d'enfants si un enfant est testé positif au Covid-19

Autre nouveauté de ce protocole sanitaire : « l'un des parents qui restera à la maison pourra bénéficier d'indemnités journalières de la part de l'Assurance maladie » si un enfant est testé positif au Covid-19. En d'autres termes, si télétravailler est complexe en cas de contamination d'un de vos enfants (un enfant en bas âge par exemple), vous bénéficierez d'indemnités pour sa garde.

Télétravail : les règles ne changent pas pour l'instant

Quid du télétravail ? Les règles ne changent pas pour le moment. Toutefois, Elisabeth Borne convie les employeurs « à faciliter son déploiement, en tenant compte des enjeux d'organisation du travail, des risques liés à l'isolement des salariés, ou encore de la difficulté à respecter les gestes barrières ».

Rappelons que depuis septembre, le scénario qui a été choisi par le gouvernement pour l'organisation du télétravail est le premier : les entreprises sont libres d'organiser le télétravail comme elles l'entendent.