Actualités de l'assurance pour les entreprises

Entreprises : la sinistralité s'améliore en Ile-de-France

Publié le 28 août 2019
 | Rédigé par
230 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
accident-route-voiture

Au cours de l’été, la Caisse régionale d'assurance maladie d'Île-de-France (CRAMIF) a dévoilé son dernier bilan. Entre autres enseignements, cette étude laisse apparaître un recul du nombre des accidents du travail en région Ile-de-France. En revanche, le risque routier enregistre une hausse.

 

Le risque routier en hausse en Ile-de-France

En 2017, la CRAMIF a recensé 106 903 accidents du travail (AT) en Ile-de-France, soit une baisse de 1,9 % par comparaison avec les chiffres de l’année précédente. Cela correspond aussi à un coût de 760 millions d’euros pour les entreprises concernées.

 

En outre, ce nouveau bilan évoque 164 179 journées de travail perdues en raison d’une incapacité temporaire de travail, soit 39 825 équivalents temps plein. En 2017 toujours, ce sont également 93 décès qui ont été enregistrés (-6,1 %).

 

Enfin, et malgré une prévention améliorée des accidents du travail, l’Ile-de-France a connu une hausse des accidents routiers. Ainsi, 27 024 accidents de trajet ont été enregistrés dans la région dont 48 décès. Au total, le risque routier a occasionné à lui seul 1 822 495 journées perdues pour cause d’incapacité temporaire de travail (8 890 équivalents temps plein).

 

Moins de maladies professionnelles en 2017

Autre sujet abordé par la CRAMIF dans son étude : les maladies professionnelles. Sur ce point, 6 151 cas avec arrêt de travail ou incapacité permanente ont été recensés en 2017, soit 1 519 927 de journées de travail perdues (7 414 équivalents temps plein). A titre de comparaison, 6 578 maladies professionnelles avaient été comptabilisées en 2016. A noter que la Caisse régionale d'assurance maladie évoque aussi 34 décès en 2017.

 

En matière de troubles musculo-squelettiques, la CRAMIF annonce avoir accompagné 870 établissements sur la période 2014-2017 et 83 % d’entre eux ont fait le choix de s’inscrire à « TMS Pros », programme nationale de prévention de ces troubles spécifiques. Cela a permis notamment à la CRAMIF de former 115 personnes, parmi lesquelles des dirigeants ainsi que des responsables des ressources humaines (RH).

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier