Actualités de l'assurance pour les entreprises

Prévention des risques : TPE et PME peuvent bénéficier d'une aide de 25 000 euros

Publié le 02 octobre 2019
 | Rédigé par
92 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
subventions-prevention-risques

Afin de financer la prévention des risques professionnels, l’Assurance Maladie - Risques professionnels (AMRP) propose un large éventail de solutions. Au total, ce sont dix-sept dispositifs qui ont été mis au point pour aider les entreprises. D’ailleurs, il apparaît que les entreprises qui comptent moins de 50 salariés et qui appartiennent au secteur du bâtiment des travaux publics (BTP) sont spécifiquement ciblées par ces mécanismes.

 

17 dispositifs d’aide ont été créés

Que ce soit pour acheter le matériel adapté de sécurité ou pour investir dans des solutions de prévention des risques - on peut citer par exemple les formations ou le diagnostic des risques - l’AMRP propose aujourd’hui un dispositif d’aides financières.

 

Bien entendu, un tel dispositif existe depuis cinq ans mais, cet été, ce sont dix-sept mécanismes d’aide qui ont  vu le jour. En pratique, les entreprises qui ont moins de 50 employés peuvent soumettre leur dossier jusqu’en 2020 pour tenter d’obtenir une aide financière d’un montant de 25 000 euros.

 

L’AMRP précise que le secteur du BTP est particulièrement concerné par un tel dispositif car c’est là que les maladies professionnelles ainsi que les accidents du travail causent les préjudices les plus importants. D’ailleurs, les entreprises qui y officient disposent généralement de moyens insuffisants pour prévenir les risques professionnels.

 

A noter que la branche de la Sécurité sociale vise spécifiquement les risques les plus graves, à savoir les troubles musculo-squelettiques (TMS), les chutes de hauteur, les risques chimiques et les chutes de plain-pied.

 

Déjà 236 millions d’euros alloués

Par voie de communiqué, l’Assurance Maladie - Risques professionnels évoque un autre objectif : toucher un nombre encore plus important de TPE et PME. D’ailleurs, au cours des cinq dernières années, l’organisme a été en mesure de valider près de 22 000 subventions pour cette catégorie spécifique d’entreprise. De même, il a enregistré la signature de près de 4 200 contrats de prévention. Montant total : 236 millions d’euros.

 

Afin de bénéficier d’un tel « coup de pouce », les entreprises doivent accomplir les démarches suivantes :

  • la constitution d’un dossier,
  • le signalement de sa demande auprès de la caisse régionale de rattachement.
Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier