Actualités de l'assurance pour les professions libérales

Le Croaif défend le concours d'architecture

Publié le 22 novembre 2017
 | Rédigé par
Le Croaif au secours du concours d'architecture

En Ile-de-France, les architectes s’inquiètent de la possible disparition du concours d’architecture. En effet, il pourrait être l’une des « victimes » collatérales de la réforme annoncée du financement des habitations à loyer modéré (HLM). Explications.

 

Le concours d’architecte, une « question d’intérêt public »

Présidente du Conseil National de l'Ordre des Architectes (CNOA), Catherine Jacquot avait déjà fait part au site Batiactu de sa crainte de voir disparaître l'obligation du concours d'architecture s’agissant des organismes de logements sociaux.

 

En qualité de présidente du Conseil Régional de l'Ordre des Architectes d'Ile-de-France (CROAIF), Christine Leconte a exprimé des craintes semblables rappelant que la « question du concours [était] d'intérêt public ».

 

Un métier à l’écoute des « questions politiques et d'actualité » 

Christine Leconte espère que Françoise Nyssen, ministre de la Culture au sein du gouvernement Edouard Philippe, qui « travaille beaucoup » et a rencontré « beaucoup d'architectes », tranchera en faveur des architectes. D’ailleurs, elle dit réfléchir à l’organisation d’une rencontre entre la ministre et des « architectes de terrain ».

 

Plus largement, le CROAIF compte prendre part à la dynamique impulsée par les pouvoirs publics. Tel est le cas par exemple de la thématique des villes moyennes qui sera l’un des thèmes majeures de l’année 2018. Ainsi, Christine Leconte souhaite que le CROAIF donne l’image d’une « profession unie et diverse » intéressée par les « questions politiques et d'actualité ».

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier