Actualité de l'assurance : multirisque

Une nouvelle assurance multirisque pro dédiée aux hôtels, cafés et restaurants

Publié le 30 novembre 2020
 | Rédigé par
981 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
Generali propose un nouveau contrat d'assurance multirisque pro aux cafés, bars, restaurants et hôtels

Generali propose un nouveau contrat d'assurance multirisque pro aux cafés, bars, restaurants et hôtels

La crise pandémique de Covid-19 a fortement secoué les secteurs de l'hôtellerie et de la restauration. Les pertes d'exploitation engendrées par la crise ont attisé les tensions autour des contrats d'assurance multirisque professionnelle. Pour répondre aux besoins identifiés de ces secteurs, l'UMIH et Generali ont donc travaillé sur une nouvelle offre assurantielle.

Une réponse à un mécontentement suite à la pandémie de Covid-19

Le premier confinement qui s'est déroulé de mars à mai dernier ainsi que l'actuel ont entraîné d'importantes pertes d'exploitation pour les entreprises de la restauration, hôtelières, les bars et cafés. En effet, 93 % des contrats excluaient le risque pandémique et parmi les 7 % restants, des contestations ont eu lieu jusqu'au tribunal autour de clauses ambiguës autour de la garantie perte d'exploitation sans dommages.

Pour répondre à ce problème et apaiser les tensions, l'UMIH (Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie), organisation représentante des secteurs touchés, avait expliqué vouloir créer sa propre offre d'assurance spécifique en partenariat avec un bancassureur.

Une offre d'assurance multirisque professionnelle développée en partenariat avec Generali avec le soutien de Klesia et Malakoff Humanis

C'est donc avec Generali que l'UMIH mais également d'autres organisations professionnelles des secteurs concernés (GNC, GNI, SNRTC) ont travaillé sur cette nouvelle offre d'assurance multirisque professionnelle. « Nous avons changé notre mode de combat, en décidant de bâtir avec Generali un produit d'assurance IARD, au moment même où les chefs d'entreprise vont avoir des choix à faire, au regard des résiliations de contrat », a allégué le vice-président de l'UMIH Hervé Becam. En effet, de nombreuses compagnies d'assurance ont amené de nouveaux avenants à leurs contrats multirisque pro pour exclure des garanties le risque épidémique, tout en résiliant les clients n'acceptant pas ces avenants. Ce qui n'a pas manqué de provoquer encore plus de mécontenement chez les professionnels.

Cette offre HCR Multirisque sera distribuée par les réseaux d'agents généraux et courtiers de l'assureur auprès des 220 000 entreprises des secteurs. Klesia, qui est en partenariat étroit avec Generali et Malakoff Humanis seront en charge de la présentation et de la promotion de cette nouvelle offre. Ces deux groupes ont notamment opéré d'importantes remises de cotisations aux professionnels du secteur durant le confinement. Ils ont été chargés par les organisations représentantes du secteur de « réfléchir à un produit correspondant à nos attentes et de trouver un partenaire pour créer ce produit », tel que l'a expliqué le vice-président de l'UMIH.

Le risque pandémique sera-t-il assuré ?

Cette HCR Multirisque se présente donc comme « une alternative au vide assurantiel » et veut écarter « toute ambiguïté », selon les propos de Didier Chesnet, président du GNI. Il précise également que « la couverture n'intègre pas le risque pandémie ». En effet, ce dernier sera couvert par le régime à venir qui sera proposé par Jean Castex, Premier ministre.

En pratique, cette HCR Multirisque s'appuiera sur une offre « tryptique » tel que l'a annoncé Jean-Laurent Granier, PDG de Generali France. Elle proposera l'assurance multirisque pro classique de Generali « complète et modulable », une garantie « Covid protection salariés et TNS » afin de venir en aide aux employeurs en cas d'hospitalisation pour l'année 2021 et le dispositif d'accompagnement et de soutien « Mon rebond pro » à titre gratuit dans le contrat. L'Argus de l'Assurance indique également qu'un « effort a été consenti avec maintien des tarifs 2020 dans un marché marqué par de réelles hausses. »

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier