Actualité de l'assurance : épargne salariale

Net progrès des encours d'épargne salariale solidaire

Publié le 28 mars 2014
 | Rédigé par
Epargne salariale : la solidarité n'est pas oubliée
Dans une interview accordée à Boursier.com, Sophie des Mazery, directrice de l’association Finansol, a évoqué une importante progression de l’épargne salariale solidaire. Obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés depuis janvier 2010, le fonds d’épargne solidaire n’atteint pourtant pas les espérances attendues. Explications.

Une progression importante mais insuffisante

Le 30 juin 2013, l’encours de l’épargne solidaire a atteint 3,2 milliards d’euros contre seulement 2,6 milliards d’euro en fin d’année 2012. Les salariés français qui investissent sur le fonds épargne solidaire sont donc plus nombreux. Cependant, la part de l’épargne solidaire dans les 98,6 milliards d’euros d’encours pour la totalité de l’épargne salariale en juin 2013 est moindre.

L’épargne salariale solidaire est donc loin de satisfaire aux attentes. Si le but était de faire en sorte qu’1 % du patrimoine financier des Français soit placé en fonds d’épargne solidaire, la réalité actuelle ne le permet qu’à hauteur de 0,12 %.

Néanmoins, la progression de 50 % des encours en épargne solidaire en 2012 et celle de 20 % depuis le début de l’année 2013 laissent place à l’espoir.

Une épargne salariale solidaire pour tous les salariés

Afin de promouvoir l’épargne salariale solidaire, la loi oblige toutes les entreprises françaises de plus de cinquante salariés à proposer au moins un fonds solidaire.

Actuellement, on recense près de 12 millions de salariés français parmi lesquels près d’un million ont choisi d’investir en fonds en épargne solidaire. Concrètement, ces salariés investissent dans des actions environnementales et sociales, allant de l’accès au logement au développement de l’entreprenariat. Outre ces actions, le fonds solidaire sert aussi d’outil de développement d’activité pour certaines entreprises.

Sophie des Mazery fait cependant remarquer une certaine réticence de la part des salariés au niveau de l’investissement pour ce type de fonds qui offre pourtant des avantages tout à fait « comparables » à ceux des fonds en épargne salariale classique.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier