Actualités de l'assurance pour les auto entrepreneurs

Peu d'auto-entrepreneurs immatriculés en 2010 sont encore actifs

Publié le 04 octobre 2017
 | Rédigé par
Les auto-entrepreneurs immatriculés en 2010 sont-ils toujours en activité ?

Une récente étude de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) s’est intéressée aux auto-entrepreneurs dont l’immatriculation est intervenue en 2010 : 5 ans après, seuls 23 % d’entre eux exercent toujours leur activité professionnelle sous le régime de l’auto-entreprise. Explications.

 

Une pérennité à 5 ans des auto-entreprises plus faible

Entré en vigueur le 1er janvier 2009, le régime de l’auto-entrepreneur brille par ses formalités allégées pour la création d’entreprise et la simplification du mode de paiement des cotisations sociales ainsi que de l’impôt sur le revenu pour reprendre les termes de l’Institut.

 

L’année suivant son lancement, le régime comptait pour 80 % des entreprises individuelles nouvellement créées contre 61 % « seulement » en 2016. Toutefois, sur 100 auto-entrepreneurs dont l’immatriculation est intervenue au 1er semestre 2010, 38 n’ont jamais été actifs, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas déclaré le moindre chiffre d’affaires (CA) positif auprès de l’Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale (Acoss) au cours des 8 trimestres suivant leur immatriculation.

 

Cela signifie aussi que, sur ces 100 auto-entrepreneurs immatriculés au 1er semestre 2010, 62 ont démarré une activité économique par la déclaration d’un CA. Mais, 39 de ces micro-entrepreneurs ont cessé leur activité dans les 5 années. Ainsi, depuis 2010, la pérennité à 5 ans des auto-entreprises apparaît plus faible que celle des entreprises « classiques » qui atteint 60 %.

 

L'hébergement-restauration, secteur le plus rémunérateur

Comme l’illustrent les données chiffrées dévoilées par l’Insee, la pérennité des auto-entreprises est la plus forte dans le secteur des services aux ménages : en 5 ans, 46 % d’entre elles sont toujours en activité dans l’action sociale et la santé humaine, 35 % dans l’enseignement et 29 % dans les activités artistiques.

 

Toutefois, ces secteurs comptent parmi les moins représentés : ils ne représentaient que 27 % de l’ensemble des auto-entreprises en 2010. En revanche, le secteur le plus représenté en 2010 n’est autre que le commerce (20 %, soit 72 000 personnes). Après 5 ans, 19 % d’entre eux sont encore en activité, ce qui correspond à 13 680 auto-entrepreneurs.

 

La pérennité des auto-entreprises varie aussi avec l’âge du micro-entrepreneur. L’étude de l’Insee révèle que 16 % seulement des auto-entrepreneurs de moins de 30 ans sont toujours immatriculés après 5 ans contre 21 % pour la catégorie des 30-39 ans, 28 % pour les 40-49 ans et 31 % pour les 50 ans ou plus.

 

Enfin, en 2014, le CA annuel moyen des auto-entrepreneurs encore en activité était de 10 200 euros, soit 400 euros de moins par rapport à 2012. De plus, avec un CA annuel moyen estimé à 14 300 euros, c’est l'hébergement-restauration qui constitue le secteur le plus rémunérateur pour les auto-entreprises.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier