Actualités de l'assurance pour les auto entrepreneurs

Auto-entrepreneur : la FEDAE mécontente du gouvernement

Publié le 06 septembre 2012
 | Rédigé par
La Fédération des auto-entrepreneurs (FEDAE) dénonce l'attitude gouvernementale

Partie recueillir l’avis des auto-entrepreneurs aux quatre coins de l’Hexagone, la Fédération des auto-entrepreneurs (FEDAE) monte au créneau pour pointer du doigt l’attitude gouvernementale. Tour d’horizon.

 

Un manque d’élégance

Vice-président de la FEDAE, Cyrille Darrigade n’a visiblement pas apprécié l’attitude de Bercy au cours de la période estivale : « Nous avons appris cet été à travers des articles de presse, la méthode et le calendrier de la réforme, c’est tout de même peu élégant ».

Plus loin, la FEDAE n’est pas vraiment en phase avec la manière dont vont se dérouler les prochaines discussions. Alors qu’une mission d'évaluation du régime de l’auto-entrepreneur doit prochainement voir le jour, elle aurait préféré une expertise empreinte de plus d’indépendance.

 

Une rencontre avec Fleur Pellerin ?

En réaction, toujours par la voix de son vice-président, la FEDAE en appelle à la ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Économie numérique : « Nous demandons à la Ministre Fleur Pellerin dont le portefeuille représente plus de 70 % des bénéficiaires du régime de nous recevoir et d’entendre que l’auto entreprise est un modèle de start up pour grossir les rangs des PME et des PMI ».

Bref, le feuilleton de la réforme n’est pas encore fini. Loin de là.

 

Source : Blog de Yann Le Galès hébergé sur LeFigaro.fr

 

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
1 réaction
Commentaire
merci de nous tenir informés, mon pére avait monté son entreprise en tant que travailleur indépendant en 1991, il s'est fait assassiné par les impots, moralité il lui ont tout pris, et il à crouler sous les dettes. je voulais prendre un kit auto entrepreneur car je vulais arrétter d'etre une simple ouvriére du batiment. je vous remercie de nous donner plus d'explications. car je me pose encore la question, de monter moi meme mon activité.