Actualités de l'assurance pour les entreprises

Le thème de la santé en entreprise rebondit

Publié le 15 décembre 2011
 | Rédigé par
homme-cravate-noeud
Groupe de protection sociale paritaire et mutualiste à but non lucratif, Malakoff Médéric a dévoilé la troisième édition de son étude nationale baptisée « Santé en entreprise ». Coup de projecteur sur cette enquête riche d’enseignements.

Des salariés satisfaits de leur travail

Réalisée depuis 3 ans par Sociovision pour le compte de l’assureur Malakoff Médéric auprès de 3 500 salariés du secteur privé, l’enquête « Santé en entreprise » mesure la manière dont ils perçoivent les risques auxquels ils s’exposent dans 5 domaines :
• les composantes du travail et du métier
• l’état de santé
• la charge de vie
• le contexte social
• l’hygiène de vie

Premier enseignement de cette étude : 18 % des personnes interrogées estiment subir une pression psychologique au travail. Un chiffre stable par rapport à l’année dernière et en baisse par rapport à 2009. De même, 26 % des salariés considèrent que leur travail est fatiguant nerveusement, ils étaient 31 % il y a deux ans.

De manière plus générale, l’on note cette année, et ce, quelque soit la catégorie socioprofessionnelle concernée, une dégradation de l’ambiance et du contenu du travail :
• 21 % des salariés voient leur travail comme une source de confiance contre 24 % en 2010
• 35 % éprouvent des difficultés à gérer les priorités contre 30 % l’an dernier

Malgré tout, 79 % des salariés sollicités disent être globalement satisfaits de leur travail.

Un manque de perspective et de communication

Dans un autre registre, les salariés révèlent qu’ils peuvent plus difficilement prendre des décisions que par le passé. Ainsi, ils ne sont « que » 74 % à se voir offrir cette possibilité, un chiffre en retrait de 5 % par rapport à 2010 et de 8 % par rapport à 2009.

Plus loin, l’enquête s’accompagne des indications suivantes :
• 61 % des salariés ne sont pas satisfaits par les possibilités d’évolution au sein de leur société
• 53 % regrettent la communication et la prise en compte de leurs souhaits professionnels
• 49 % se disent peu satisfaits de l’accès à la formation professionnelle

Logiquement, les salariés interrogés souhaitent voir des améliorations des perspectives d’évolution (45 %), une meilleure communication (33 %) ou encore la prise en compte de leurs souhaits professionnels (27 %).


Source : RiskAssur.com

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier