Actualités de l'assurance pour les entreprises

L'épargne salariale recule en Europe

Publié le 28 juillet 2015
 | Rédigé par
Epargne salariale : la Grande-Bretagne fait mieux que l'Europe continentale

En Europe, la France est le pays qui apprécie le plus l’épargne salariale. Toutefois, à l’échelle du Vieux continent, le produit d’épargne a enregistré quelques revers depuis 2011. En cause : un contexte fiscal défavorable. Etat des lieux.

La Grande-Bretagne fait mieux

Pour la 3e année consécutive, le nombre des actionnaires salariés européens a connu une baisse pour représenter 8,8 millions de personnes selon les données chiffrées récemment dévoilées par la société Eres et la Fédération européenne de l'actionnariat salarié (FEAS).

Une tendance qui alerte visiblement Marc Mathieu, secrétaire général de ladite fédération : « C'est inquiétant, cela nous alarme ».

En outre, le nombre des actionnaires salariés a bondi de 8 %, soit 200 000 personnes supplémentaires, en Grande-Bretagne entre 2011 et 2014. Sur la même période, ce chiffre a reculé de 8 %, soit 500 000 actionnaires salariés en moins, en Europe continentale. Ces tendances contraires s’expliquent notamment par le doublement des mesures fiscales incitatives prises de l’autre côté de la Manche.

Pourquoi une telle baisse ?

Parmi les différents pays d’Europe continentale, la France apparaît comme le pays européen où l’actionnariat salarié est le plus largement plébiscité. Ainsi, l’année dernière, 80 % des entreprises proposaient un dispositif collectif spécifique.

Malgré tout, les chiffres dessinent une baisse de l’épargne salariale : entre 2007 et 2014, le nombre des actionnaires salariés a augmenté de plus de 33 % dans l’Hexagone mais, sur la période 2011-2014, c’est la baisse (-3,5 %) qui prévaut. Plus loin, par rapport à l’ensemble des salariés, la part des salariés actionnaires est en baisse continue depuis 2011.

Pour expliquer ces différentes tendances, Marc Mathieu évoque la hausse du forfait social ainsi que la suppression de l'obligation qui pèse sur les pouvoirs publics de réserver aux salariés 10 % des titres d'une entreprise qu’ils décident de vendre.

Pour bénéficier d’une bonne formule d’épargne salariale, rien de plus simple ! Il suffit de faire appel à un comparateur d’assurances professionnelles. Gratuit et sans engagement, ce service permet d’accéder à de nombreux contrats pour trouver le dispositif collectif le plus adapté à l’entreprise et aux salariés.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier