Actualités de l'assurance pour les entreprises

Au Luxembourg, les PME s'auto-évaluent

Publié le 29 juillet 2015
 | Rédigé par
PME : un outil d'auto-évaluation au Luxembourg

L’Institut national de la statistique et des études économiques du Grand-Duché du Luxembourg, également dénommé « Statec », a récemment fait un point sur l’entrepreneuriat luxembourgeois. L’annonce de ces résultats fut également l’occasion d’évoquer le lancement d’un outil d’auto-évaluation des petites et moyennes entreprises (PME). Coup de projecteur.

Le Luxembourg au niveau de la Suisse

En présence de Francine Closener, secrétaire d’État à l’Économie, le Statec a dévoilé les premiers résultats bruts d’une enquête relative à l’entrepreneuriat luxembourgeois. S’inscrivant dans le programme « Global Entrepreneurship Monitoring » (GEM), cette enquête a pu compter sur la participation de 73 pays.

Ainsi, l’on a appris que le taux d’entrepreneurs pour les PME entre 0 et 42 mois a reculé à 7,1 % sur une année. En revanche, la part des entrepreneurs considérés comme « établis » a atteint 3,7 % en 2014 (contre 2,4 % l’année précédente).

Au classement du GEM, les Etats-Unis apparaissent en tête et le Luxembourg se situe dans la moyenne des pays développés aux côtés de la Suisse et devançant l’Allemagne, la France ou encore la Belgique.

Evaluer la « maturité » de l’entreprise

Cette enquête laisse aussi apparaître que les nouveaux entrepreneurs sont généralement des étrangers plutôt que des Luxembourgeois. En outre, leur volonté de création est à rechercher plus du côté du désir d’indépendance (43 %) que de la nécessité économique (17 %).

Pour venir en aide à ces entreprises récemment créées, le ministère de l’Économie a lancé un nouveau dispositif d’auto-évaluation. Disponible sur la Toile, cet outil permet d’évaluer leur « degré de maturité » en tenant compte de la stratégie menée, de l’organisation de ces entreprises ou encore de leurs performances financières.

Parce qu’il peut arriver qu’un sinistre affecte la société et la bonne marche de ses activités, il vaut mieux être assuré. Avec une bonne assurance entreprise, il est possible de bénéficier d’une prise en charge et d’un accompagnement précieux selon la teneur du contrat souscrit.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier