Actualités de l'assurance pour les entreprises

Réforme du travail : salariés et dirigeants prêts

Publié le 24 juillet 2015
 | Rédigé par
Réforme du travail : ce qu'en pensent salariés et dirigeants

Selon le dernier Observatoire Social de l'Entreprise réalisé par le groupe CESI en partenariat avec IPSOS et Le Figaro, salariés et dirigeants d’entreprise considèrent qu’il est plus que temps de réformer le monde du travail. Coup de projecteur.

Les 35 heures

D’après l’Observatoire Social de l'Entreprise, ce sont 49 % des salariés et 51 % des employeurs qui considèrent que les changements dans le monde du travail n’ont pas été suffisants au cours des dernières années. D’ailleurs, ils estiment qu’il faut « mettre à plat tous les sujets », même « les plus délicats ».

Toutefois, si les décideurs sont majoritairement favorables à la fin des 35 heures, ce sont seulement 44 % des salariés qui vont dans ce sens. Ainsi, salariés et dirigeants d’entreprise ne sont pas toujours d’accord.

En outre, si leur entreprise devait éprouver des difficultés, les salariés semblent prêts à s’adapter : 81 % d’entre eux accepteraient de suivre une formation pour changer de métier, 73 % consentiraient une réduction de leur temps de travail et une baisse de leur salaire, 61 % ne verraient pas d’objection à travailler plus pour un salaire identique et enfin 53 % des salariés interrogés renonceraient à 3 ou 4 jours de congés dans l’année.

Age de la retraite et SMIC

Autre enseignement de l’Observatoire Social de l'Entreprise : la majorité des personnes interrogées estiment que notre pays est en train de vivre une « transformation durable » plutôt qu’une crise conjoncturelle.

Enfin, et même si le Mouvement des entreprises de France (Medef), organisation patronale bien connue, veut voir repousser l’âge de la retraite à 67 ans, l’Observatoire Social de l'Entreprise témoigne du refus d’une telle réforme. Même fin de non-recevoir lorsqu’il est question du Salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC).

Pour garantir notamment la pérennité de ses activités, la société doit souscrire une assurance entreprise qui, selon la teneur de la couverture choisie, pourra par exemple offrir une prise en charge des dommages causés par un sinistre.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier