Actualités de l'assurance pour les entreprises

L'Assurance maladie fait le point sur les cancers professionnels reconnus

Publié le 01 mai 2019
 | Rédigé par
99 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
construction-vehicule-nuisance

Branche de la Sécurité sociale dédiée aux accidents du travail et aux maladies professionnelles, l'Assurance Maladie - Risques professionnels (AM-RP) s’intéresse aujourd’hui aux cancers dont l'origine professionnelle a été reconnue. En 20 ans, leur nombre a été multiplié par 3,6 pour atteindre 1 940 cancers professionnels reconnus en 2017.

 

L’amiante, principale cause des cancers professionnels

En l’espace de seulement 20 ans, le nombre des cancers professionnels reconnus a été multiplié par 3,6 en France passant de 540 cas reconnus en 1998 à 1 940 cas reconnus en 2017.

 

Au-delà de cet état des lieux comptable, l’AM-RP dessine le portrait-robot des salariés qui ont souffert d’une telle pathologie :

  • Il s’agit d’un homme (96 % des cas reconnus),
  • Il est âgé en moyenne de 68 ans lorsque la maladie professionnelle est reconnue,
  • 80 % des salariés concernés sont des ouvriers à la retraite,
  • 80 % des salariés concernés vivent dans la moitié nord de l’Hexagone.

 

Parmi tous les cancers d’origine professionnelle, les cas imputables à l’amiante sont surreprésentés. Ainsi, 80 % des salariés souffrant d’une telle pathologie ont été exposés à ce matériau isolant et résistant interdit dans l’Hexagone depuis 22 ans. Mis à part l’amiante, l’AM-RP évoque l’exposition au benzène, à la poussière de bois ainsi qu’à différents produits « noirs » comme le bitume, l’asphalte ou encore le goudron.

 

Enfin, plus de la moitié des salariés souffrant d’une telle maladie professionnelle travaillent dans des entreprises qui comptent plus de 250 salariés dans les secteurs de la métallurgie (39 %), du bâtiment et des travaux publics (BTP) (24 %), du bois (9 %) et de l’industrie chimique (9 %).

 

Une rente annuelle moyenne de 17 000 euros

Chaque année, les cancers professionnels reconnus représentent un coût estimé à 1,2 milliard d'euros par an.

 

A y regarder de plus, 20 % des rentes font l’objet d’un versement direct au salarié malade. Mais, l’écrasante majorité des rentes (ndlr : 80 %) est versée aux ayants droit des travailleurs concernés. En moyenne, le montant annuel de la rente est estimé à 17 000 euros approximativement.

 

A noter que l’Assurance Maladie - Risques professionnels regrette que les cancers d’origine professionnelle soit sous-déclarés, et ce, alors même que 95 % des cas sont couverts par les tableaux de maladies professionnelles. En cause, l’absence d’information des médecins traitants ainsi que la méconnaissance des salariés s’agissant de leurs droits et des risques auxquels ils se trouvent exposés. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si l’information des salariés figure au nombre des priorités de la dernière Convention d’objectifs et de gestion (COG) conclu entre l’Etat et la Caisse nationale de l'Assurance Maladie (Cnam) pour 2018-2022.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier