Actualités de l'assurance pour les entreprises

Huit assureurs signent la Charte du mécénat d'entreprise

Publié le 01 mars 2012
 | Rédigé par
solidarite-mains
Lundi 27 février 2012. Luc Chatel, ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, signe la Charte du mécénat d’entreprise. Œuvre de l’Association pour le développement du mécénat industriel et commercial, ce texte symbolise l’engagement des entreprises au service de l’intérêt général.

La Journée Internationale du Mécénat d’Entreprise

C’est lors de la Journée Internationale du Mécénat d’Entreprise que le ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, Luc Chatel a signé la Charte du mécénat d’entreprise.

Un geste loin d’être anodin alors que cette journée particulière du 27 février vise à sensibiliser les entreprises aux pratiques de mécénat. Comme le rappelle avec justesse l’Association pour le développement du mécénat industriel et commercial (Admical) : « Le mécénat est un engagement libre de l’entreprise au service de causes d’intérêt général, inscrit dans la durée, sous la forme d’un don financier, de produits, de technologie ou d’un apport de compétences, sans recherche d’impact sur ses activités marchandes. Cette démarche d’attention et d’ouverture à la société éclaire et enrichit l’identité de l’entreprise ».

158 entreprises et associations signataires

Parmi les 33 nouveaux signataires de la Charte du mécénat d’entreprise, l’on trouve quelques représentants du secteur assurantiel :
     • la Fondation Groupama pour la santé
     • la Fondation Banque Populaire 
     • l’Organisme Commun des Institutions de Rente et de Prévoyance (OCIRP)

Ces nouveaux venus rejoignent 125 entreprises et associations adhérentes telles CNP Assurances, Swiss Life, HSBC France, le groupe Crédit Agricole ou encore la Fondation Réunica Prévoyance.


L’œil d’AssurlandPro : c’est la première cause de mortalité au travail ! Les accidents de la route sur le trajet domicile-travail font chaque année des centaines de victimes. D’où, la prise de conscience évoquée à l’article Prévenir le risque routier professionnel, une priorité.


Source : Argus de l’assurance

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier