Actualité de l'assurance : retraite Madelin

Les Français veulent le maintien des pensions de réversion

Publié le 09 juillet 2018
 | Rédigé par
92 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.

La Confédération française démocratique du travail (CFDT) a récemment lancé une consultation en ligne sur le délicat sujet des retraites en France. Il en ressort notamment que les Français redoutent de devenir pauvres au moment de leur retraite. Coup de projecteur.

 

Le système français des retraites est « injuste »

Syndicat de salariés bien connu, la CFDT a récemment lancé sa plateforme web Parlonsretraites.fr pour mieux connaître les attentes et craintes des Français sur l’épineuse question des retraites.

 

Trois semaines après le lancement de ce site web, ce sont plus de 83 000 personnes qui ont pu faire part de leur sentiment en remplissant un questionnaire en ligne.

Premier enseignement : 66 % des internautes qui ont joué le jeu considèrent que le système des retraites tel qu’il existe actuellement en France est « injuste ».

 

En outre, plus de la moitié des Français (ndlr : 57 % des sondés) redoute d’être frappée par la pauvreté lorsque sera venu le temps de la retraite.

Aucune remise en cause des pensions de réversion

Eu égard à l’actualité récente, cette crainte du dénuement lors de la retraite explique sans doute l’attachement des Français au maintien des pensions de réversion. Pour mémoire, cette expression désigne la part de la retraite versée par la Sécurité Sociale qu'aurait touchée la personne décédée et qui revient à son conjoint.

 

Or, Jean-Paul Delevoye, en qualité de Haut-Commissaire à la réforme des retraites, s’est interrogé dans un document sur la pertinence de maintenir les pensions de réversion. Cela n’a pas manqué de créer un véritable tollé. Toutefois, le Premier ministre Edouard Philippe s’est montré rassurant en déclarant que le gouvernement ne travaillait « en aucun cas » à la remise en cause des « pensions de réversion qui existent aujourd’hui ».


Seul l’avenir nous dira si cette déclaration a suffi à rassurer les Français les plus soucieux.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier