Actualités de l'assurance pour les professions libérales

Un bouleversement syndical pour les kinés et dentistes

Publié le 28 décembre 2015
 | Rédigé par
Kinés, pharmaciens et dentistes : découvrez les résultats des élections

Les élections professionnelles pour les chirurgiens-dentistes, les pharmaciens mais aussi les masseurs-kinésithérapeutes ont récemment eu lieu. Résultat des urnes ? Un nouvel équilibre syndical. Coup de projecteur.

Des syndicats professionnels détrônés

La Fédération française des masseurs-kinésithérapeutes (FFMKR) a recueilli 43,2 % des voix. L’organisation représentative a été devancée par l'Union nationale des syndicats de masseurs-kinésithérapeutes libéraux (UNSMKL) avec 44,1 % des suffrages. Enfin, le syndicat Alizé a récolté plus de 10 % des voix et accède donc à la représentativité.

Même bouleversement constaté pour les chirurgiens-dentistes libéraux. En effet, la Fédération des syndicats dentaires libéraux (FSDL) a obtenu 39,2 % des suffrages, ce qui lui permet de battre la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD) qui, pour sa part, a recueilli 37,6 % des voix. Enfin, l’Union dentaire-Union des jeunes chirurgiens-dentistes (UJCD) a vu ses résultats progresser de 4,7 points pour atteindre 23,3 % des suffrages.

Du côté des pharmaciens, l’équilibre syndical demeure inchangé. Ainsi, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) devance l'Union des syndicats des pharmaciens d'officine (USPO). Passant sous la barre des 10 %, l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) a perdu sa représentativité.

A quoi servent ces élections professionnelles ?

Pour mémoire, les élections professionnelles permettent de déterminer le nombre des sièges accordés à chaque syndicat professionnel au sein des Unions régionales des professionnels de santé (URPS), entités qui représentent les professionnels de santé devant les agences de santé (ARS) dans les différentes régions françaises.

Bien entendu, ces élections professionnelles sont également l’occasion de dessiner les contours de la représentativité syndicale pour les 5 années à venir ainsi que les différents rapports de force pour les prochaines négociations avec l’Assurance maladie.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier