Actualités de l'assurance pour les professions libérales

Pénurie de kinésithérapeutes en France

Publié le 13 août 2015
 | Rédigé par
Il n'y a pas assez de kinésithérapeutes dans l'Hexagone

Dans l’Hexagone, certains métiers éprouvent quelques difficultés à susciter les vocations ou à attirer les candidats. C’est le cas par exemple de la profession de kinésithérapeute qui connaît une véritable pénurie dans certaines régions de l’Hexagone. Coup de projecteur.

La faute au numerus clausus

De manière assez étonnante, on manque de kinésithérapeutes en France. En effet, si ce sont 2 600 nouveaux professionnels qui décrochent chaque année leur diplôme, il faudrait qu’ils soient deux fois plus nombreux pour satisfaire aux besoins actuels.

En cause : le numerus clausus imposé au métier de kinésithérapeute. D’ailleurs, le vieillissement de la population aidant, la demande devrait vraisemblablement continuer à augmenter.

Pour contourner cet obstacle, des milliers de jeunes Français font le choix d’une formation chez nos voisins belges avant de revenir s’installer ici.

Nord, Centre et Est de la France

Selon les derniers chiffres, 80 % des kinésithérapeutes exercent en tant que professionnel libéral. Or, c’est surtout au sein des établissements hospitaliers et des maisons médicalisées que l’on manque le plus cruellement de professionnels surtout dans le Nord, le Centre et l’Est du pays. A contrario, pas de pénurie dans le Sud ni en Ile-de-France.

Si vous êtes tenté par le métier de kinésithérapeute, une alternative s’offre à vous :
- soit faire la première année commune aux études de santé (PACES) et passer le concours ;
- soit passer directement le concours très sélectif auprès de l’un des 39 instituts de kinésithérapie.

A noter que, pour préparer ce concours, nombreux sont ceux qui passent par une prépa privée, ce qui représente un coût assez prohibitif.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier