Actualités de l'assurance pour les professions libérales

Les architectes défendent les concours

Publié le 22 décembre 2015
 | Rédigé par
Architecture : la fin des concours ?

Entre autres changements, le projet de loi relatif à la liberté de la création, à l'architecture et au patrimoine prévoit une évolution de la profession d’architecte. C’est pourquoi des architectes ont récemment été auditionnés au Sénat. Ce fut pour eux l’occasion de réaffirmer l’importance des concours. Explications.

Le projet de loi favorablement accueilli

Présidente du Conseil national de l'ordre des architectes, Catherine Jacquot considère que le projet de loi relatif à la liberté de la création, à l'architecture et au patrimoine constitue une « avancée ». Elle regrette toutefois qu’une « place plus grande » n’ait pas été faite à l‘architecture.

Plus précisément, Catherine Jacquot se félicite de la simplification du permis de conduire, du recours obligatoire à l’architecte pour les permis d'allotissement et du seuil de 150 m2 de surface plancher fixé pour l’intervention de l’architecte s’agissant des maisons individuelles.

A quoi servent les concours d’architecte ?

Toutefois, les architectes ne sont pas complètement satisfaits. Ils s’inquiètent notamment du sort réservé aux concours.

Ainsi, Marie-Françoise Manière, présidente de l'Union Nationale des Syndicats Français d'Architectes (UNFSA), signale qu’il arrive de plus en plus fréquemment que les collectivités mettent des terrains à la disposition des promoteurs. Cela se traduit concrètement par l’absence de concours.

Membre du groupe de réflexion « Développer » de la Stratégie nationale pour l'architecture, Lucie Niney rappelle que le concours constitue un « gage de qualité » et permet aux jeunes architectes d’« accéder à la commande ».

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier