Actualité de l'assurance : multirisque informatique

En 2016, le « ransomware » gagne du terrain

Publié le 26 août 2016
 | Rédigé par
Beazley dresse un était des lieux des violations des données personnelles

Assureur spécialiste des interventions en cas de violations des données personnelles, Beazley vient de dévoiler les résultats de sa nouvelle étude pour le 1er semestre 2016. Il en ressort notamment une vulnérabilité particulière des secteurs des services financiers, de la santé et de l’enseignement supérieur. Coup de projecteur.

Finance, santé et enseignement

Au terme des 6 premiers mois de 2016, Beazley Breach Response (BBR) Services s’est occupé de 955 affaires de violations des données contre 611 dossiers « seulement » l’année dernière à même époque. Toutefois, cette année encore, ce sont les secteurs de la santé, de l’enseignement supérieur et des services financiers qui sont principalement touchés.

Autre enseignement du Beazley Breach Insights 2016 : pour les secteurs qui figurent au portefeuille de Beazley, la part des violations de données dues à un piratage informatique ou par suite d’une attaque de logiciel malveillant au 1er semestre 2016 représente 31 % contre 32 % en 2015, soit un niveau équivalent.

Notez aussi que 81 % des victimes d'actes de piratage informatique et de logiciels malveillants constatées en 2016 sont des banques et des coopératives de crédit dont le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 35 millions de dollars (environ 30 millions d’euros). Elles ne représentaient que 54 % en 2015.

L’explosion du rançongiciel

Le « ransomware » ou « rançongiciel », logiciel malveillant qui prend en otage des données personnelles, connaît une impressionnante progression. Ainsi, au cours du seul 1er semestre 2016, Beazley a déjà traité 86 attaques de ce type contre 43 pour toute l’année 2015.

D’ailleurs, face à cette menace grandissante, Interpol, Intel et Kaspersky Labs ont conjointement lancé le projet « No More Ransom » qui sensibilise le grand public aux dangers représentés par cette menace et aide même les victimes à récupérer leurs données sans qu’elles aient à payer les auteurs des cyber-attaques.

Selon Beazley Breach Insights 2016, le nombre d’attaques de type ransomware pourrait doubler d’ici la fin de l’année s’il continue sur sa lancée actuelle. 

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier