Actualité de l'assurance : flotte automobile

Le parc auto de l'Etat bientôt moins polluant

Publié le 16 août 2017
 | Rédigé par
Le parc motorisé des pouvoirs publics bientôt réduit de 15 %

Il n’y a pas que pour les entreprises que la pollution automobile est devenue une préoccupation majeure. L’Etat aussi veut disposer d’une flotte motorisée plus respectueuse de l’environnement et plus en phase avec la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Explications.

 

Des déplacements en ville moins polluants

Pour montrer l’exemple dans l’amélioration de la qualité de l’air, préfets, directeurs et secrétaire général d’administrations centrales, directeurs de cabinets ministériels, présidents et autres directeurs généraux des établissements publics vont revoir leurs habitudes.

 

Ainsi, ils devront utiliser plus fréquemment qu’aujourd’hui des véhicules motorisés qui émettent moins de 60 grammes de CO2 par kilomètre parcouru dans le cadre de leurs déplacements « normaux » en zone urbaine.

 

Plus de 100 millions d’euros d’économie

Cet effort des pouvoirs publics devrait représenter 150 millions d’euros d’économie, un parc motorisé réduit de 15 % ainsi qu’une consommation de carburants en baisse de 15 %.

 

En pratique, cela signifie par exemple que le président d’un tribunal devra utiliser un véhicule à la fois compact et écologique. L’automobile devra aussi représenter un coût inférieur à 16 000 euros pour une essence qui rejette moins de 60 grammes de CO2 par kilomètre parcouru ou un coût inférieur à 22 200 euros pour une voiture électrique.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier