Actualité de l'assurance : flotte automobile

168 319 véhicules diesel immatriculés au 1er trimestre 2018

Publié le 04 mai 2018
 | Rédigé par
169 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Sur douze mois, la part du diesel dans le mix énergétique au sein des flottes d’entreprises est passée de 84,45 à 80,89 %. Cette « désaffection » relative vis-à-vis du diesel profite essentiellement à l’essence. Coup de projecteur.

 

L’essence représente 14,16 % du mix énergétique

En l’espace d’une année, l’essence est passée de 11 % à 14 % du mix énergétique au premier trimestre 2018.

 

Toutefois, sur cette même période, le diesel apparaît encore largement dominant avec 168 319 véhicules immatriculés, ce qui correspond à 80,89 % du total des ventes. L’an dernier à même époque, le diesel représentait 84,45 % du mix énergétique.

 

Logiquement, cela bénéficie surtout à l’essence qui représente 14,16 % du mix énergétique, soit une hausse de 3 points par comparaison avec les chiffres dévoilées l’année dernière.

 

Enfin, les motorisations électriques et hybrides ont également connu des hausses au 1er trimestre 2018. Très précisément, ce sont 3 564 véhicules électriques (soit 1,71 % du mix) et 6 546 véhicules hybrides (soit 3,15 % du mix) qui ont été écoulés.

 

L’hybride plus populaire sur le marché global

Au-delà du seul marché des flottes automobiles, le diesel atteint un seuil symbolique. En effet, à la faveur d’une perte de 5 points, sa part dans le mix énergétique total passe de 55,7 % du parc à 50 % au premier trimestre 2018.

 

Si l’on s’intéresse à l’essence, ce carburant a gagné 5 points pour représenter désormais 44,68 % du mix total.

 

Enfin, au global, l’électrique représente 1,37 % dudit mix et l’hybride apparaît plus populaire qu’auprès des seules entreprises pour 3,79 %.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier