Actualité de l'assurance : épargne salariale

La réforme de l'épargne salariale se profile

Publié le 24 juin 2014
 | Rédigé par
L'épargne salariale bientôt réformée

L’épargne salariale dans son état actuel mérite visiblement quelques révisions et modifications. En effet, l’Etat veut soumettre une réforme qui sera proposée et discutée lors de la grande conférence sociale les 7 et 8 juillet 2014. Coup de projecteur.

L’épargne salariale, l’intéressement et la participation

Le gouvernement, via la grande conférence sociale qui se tiendra les 7 et 8 juillet prochains, veut réformer l’épargne salariale.

La discussion portera essentiellement sur les différents éléments de cette réforme et sur les éléments qui méritent d’être proposés en vue de simplifier l’épargne salariale, mais aussi l’intéressement et la participation.

Cette conférence prendra la forme d’une table ronde qui sera dirigée par Christian Eckert, secrétaire d’Etat au Budget.

Faciliter l’accès à l’épargne salariale

Nombreux sont les enjeux liés à cette réforme de l’épargne salariale et les différents acteurs du secteur en sont conscients.

Parmi les différents objectifs de la réforme, le plus emblématique veut faciliter l’accès à l’épargne salariale au niveau des TPE/PME. En effet, elles accèdent difficilement à l’épargne salariale et sont largement devancées par les grandes entreprises.

Loin de se focaliser uniquement sur les TPE/PME, la réforme vise également d’autres objectifs, notamment la fiscalité avec un forfait social alourdi en 2012 passant de 8 à 20 %. Pour alléger la fiscalité, il est prévu de baisser le forfait social.

Enfin, cette réforme pourrait également favoriser la mise en œuvre de dispositifs favorables à la transformation des primes d’intéressement et de participation en plan d’épargne salariale.  

En quête d’une bonne épargne salariale ? Rien de plus simple à condition d’utiliser un comparateur d’assurances professionnelles. Outil gratuit, il aide à trouver la meilleure offre qui répondra à vos besoins ainsi qu’aux caractéristiques de votre activité professionnelle.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier