Actualités de l'assurance pour les artisans et les commerçants

Le financement participatif pour un salon de coiffure ?

Publié le 27 janvier 2016
 | Rédigé par
Comment financer son salon de coiffure ?

Présent depuis quelques mois à Epinal, Kévin Blanchard, coiffeur qualifié, a pour ambition d’ouvrir son salon de coiffure en centre-ville. Son vœu pourrait être exaucé grâce au « crowdfunding ». Coup de projecteur.

Salon de coiffure : loft et design

Titulaire du Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) mais aussi du Brevet d’études professionnelles (BEP) venus sanctionner quatre années d’études, Kévin Blanchard est fin prêt pour ouvrir et posséder son propre salon de coiffure.

Grâce à l’expérience acquise durant de nombreuses années à Besançon, il possède aujourd’hui une vision assez claire et précise de son futur commerce qu’il voit chaleureux, avec un « esprit loft » et une « ambiance design ».

Salon de coiffure : 80 000€ espérés

Idéalement situé en centre-ville, le salon de coiffure devrait disposer d’une surface oscillant entre 40 et 50 m2 pour un budget représentant de 70 000 à 80 000 euros comme le signale Vosges Matin. Une somme loin d’être négligeable.

Pour réunir tout ou partie des fonds nécessaires à l’ouverture de son salon, Kévin Blanchard a eu l’idée de se tourner vers Internet et Le Pot commun, plateforme web de financement participatif ou « crowdfunding ».

A travers cette initiative, le jeune coiffeur invite les habitants à prendre part au financement de son salon de coiffure. A la clé : une récompense pour les généreux donateurs.

Au moment d’ouvrir son salon, Kévin Blanchard ne devra pas oublier de souscrire une assurance professionnelle adaptée à ses besoins et aux caractéristiques de son activité.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier