Actualités de l'assurance pour les auto entrepreneurs

Construction : un micro-entrepreneur sur trois toujours actif au bout de trois ans

Publié le 24 juillet 2019
 | Rédigé par
3403 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
construction-vehicule-nuisance

En 2017, 36 % des auto-entrepreneurs immatriculés lors du premier semestre de 2014 étaient toujours actifs selon une étude de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) dévoilée le 11 juillet 2019. Cette année-là, 551 000 créations d'entreprises avaient été enregistrées dont 283 500 immatriculations sous le régime de l’auto-entreprise, désormais dénommé « micro-entreprise ».

 

Construction : 13 % du total des auto-entrepreneurs immatriculés

Selon cette étude récemment présentée par l’Insee, parmi les micro-entrepreneurs concernés, 66 % d’entre eux qui ont été immatriculés comme tels ont lancé leur activité économique ; a contrario, 34 % n’ont pas déclaré de chiffre d’affaires au titre de leurs huit premiers trimestres d’exercice. C’est pourquoi on considère qu’ils n’ont pas débuté d’activité.

 

En outre, parmi les 66 % des micro-entrepreneurs dont on peut dire qu’ils ont commencé une activité entrepreneuriale, 36 % sont toujours actifs aujourd’hui. En revanche, 30 % ont cessé leur activité professionnelle.

 

Sans surprise, l’Insee signale que le caractère pérenne de l’activité lancée par le micro-entrepreneur dépend largement du secteur d’activité concerné. Ainsi, la construction, qui représente 13 % du total des immatriculations d'auto-entrepreneurs, apparaît comme l’un de ses secteurs les plus difficiles : trois ans après leur immatriculation, seulement 36 % des micro-entrepreneurs sont toujours considérés comme étant actifs.

 

28 % des micro-entrepreneurs de moins de 30 ans toujours actifs

Mis à part le secteur d’activité professionnelle concerné, l’âge de l’auto-entrepreneur semble être un facteur décisif pour garantir la pérennité de l’activité. Ainsi, selon l’Insee, sa longévité augmente de manière proportionnelle en fonction de l’âge : 28 % d’entre eux ayant moins de 30 ans sont actifs trois ans après avoir été immatriculés contre 44 % pour ceux qui sont âgés de 50 ans ou plus.

 

Il apparaît également qu’en 2016, dans le secteur de la construction, le chiffre d’affaires moyen pour des auto-entrepreneurs immatriculés en 2014 a atteint 14 100 euros, 16 400 euros pour une activité principale et 10 500 euros pour une activité de complément.

 

A noter enfin que 27 % des micro-entrepreneurs ont confié rencontrer de manière régulière des difficultés en matière de trésorerie en raison d’une baisse de leur chiffre d’affaires, des hausses d’impôt ou encore des taxes et cotisations. Dans la construction, 31 % des travailleurs indépendants disent connaître des difficultés de trésorerie.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier