Actualités de l'assurance pour les entreprises

Baromètre : 35 jours d'arrêt maladie en 2013

Publié le 18 avril 2014
 | Rédigé par
Combien de jours d'arrêts maladie les Français ont-ils pris en 2013 ?

L’assureur Malakoff Médéric vient de publier le 5e baromètre Santé et travail. Cette étude a révélé qu’un salarié français sur trois avant bénéficié d’au moins un arrêt maladie en 2012. Cela représente  en moyenne 40 emplois à temps plein pour une entreprise de 1 000 salariés.

Les cadres sont les plus absents

Les salariés ont de plus en plus de mal à concilier vie professionnelle et vie privée, c’est ce que révèle le baromètre 2013 de l'assureur Malakoff Médéric, récemment relayé par RTL.

En effet, près d’un tiers des salariés soit 31 % n’y parviennent pas. 35 jours par an et par salarié, c’est le temps d’absence moyen des salariés français en entreprise. Un chiffre en hausse de 4 points depuis la précédente enquête. 

Les cadres s’affichent en tête de liste des plus absentéistes avec 35 %, devancé par les salariés ayant un proche dépendant qui représentent 44 %. Par ailleurs, près d’un salarié sur cinq souffre de maladie chronique et les plus de 50 ans sont les plus touchés par les arrêts maladie.

Programme de dépistage pour dépistage

41 % des arrêts maladie durent entre un et trois jours et 29 % durent de quatre à neuf jours. Pour 70 % du nombre total de journées d’arrêts maladie, les arrêts de travail n’en représentent que 12 %.

Pour y remédier, le délégué général de Malakoff Médéric, Guillaume Sarkozy, déclare qu’il est nécessaire de trouver un système permettant au salarié de se sentir mieux lorsqu’il est malade.

Pour ce faire, des solutions comme le dépistage en entreprise ont été proposées. Organisé par l’assureur Malakoff Médéric, le programme de dépistage de l’hypertension des salariés a pu révéler que 50 % des personnes dépistées ne savaient pas qu’elles souffraient de cette maladie. Une pathologie loin d’être anodine puisqu’elle peut entraîner de graves complications, jusqu’à la disparition de la personne affectée.

En marge des incontournables questions relatives au personnel, une entreprise doit souscire la meilleure assurance société. Même s’il ne s’agit pas toujours d’une obligation, c’est une précaution à prendre pour être en mesure d’affronter différents types de sinistres susceptibles de compromettre la bonne marche de l’activité.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier