Actualités de l'assurance pour les entreprises

Protection sociale : les dirigeants de TPE-PME veulent décider

Publié le 17 avril 2013
 | Rédigé par
Protection sociale : les dirigeants de TPE-PME préfèrent garder la main

Assureur bien connu, APRIL a récemment dévoilé un sondage sur la manière dont salariés et dirigeants percevaient la complémentaire santé d’entreprise. Une enquête riche d’enseignements à l’heure de la généralisation. Revue de détails.

Qui doit décider ?

Dévoilé il y a une poignée de jours, un sondage APRIL/TNS Sofres révèle que 87 % des dirigeants de TPE-PME interrogés souhaitent rester maître de leurs prérogatives, notamment en matière de protection sociale. Une volonté qui trouve un écho favorable auprès d’une large majorité de salariés (83 %).

Si les dirigeants tiennent à conserver leur pouvoir décisionnel, c’est notamment parce qu’ils jugent les partenaires sociaux inefficaces (54 %) ou illégitimes (62 %). Ce dernier chiffre se fixe à 72 % pour les entreprises qui n’ont pas d’accord de branche en mutuelle santé collective.

Logiquement, 63 % des dirigeants n’apprécient guère que ce soit les partenaires sociaux qui déterminent le niveau de garantie ainsi que la répartition des cotisations entre salariés et employeurs. De même, 64 % d’entre eux refusent que l’organisme gestionnaire soit choisi par les syndicats.

Quid de la généralisation ?

Et la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés du privé ?

Du côté des salariés, il estime qu'elle profitera largement au salariat français (65 % d’impact positif).

En revanche, 27 % des dirigeants redoutent un impact négatif pour leur entreprise et 31 % espèrent que la réforme se traduira par un impact positif pour leur société. A noter que le scepticisme est de rigueur pour les entreprises sans complémentaire santé qui craignent un impact négatif de la réforme à hauteur de 47 %.


Source : April.fr

 

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier