Actualité de l'assurance : retraite collective

Retraites complémentaires : un accord a été trouvé

Publié le 04 novembre 2015
 | Rédigé par
Retraites complémentaires : en quoi consiste le nouvel accord ?

Enfin ! Les partenaires sociaux, à savoir le patronat ainsi que les trois syndicats CFDT, CFTC, et CFE-CGC, sont parvenus à s’entendre au sujet des retraites complémentaires. Cet accord validé doit aider au renflouement des caisses déficitaires Agirc-Arrco. Coup de projecteur.

Une décote de 10 %

Après huit mois de négociations et rebondissements, patronat et syndicats ont réussi à s’entendre vendredi 30 octobre 2015.

Ce nouvel accord qui doit permettre de renfloueur les caisses des régimes Agirc-Arrco sera formellement signé au cours des prochains jours.

Il prévoit un dispositif incitatif au terme duquel les salariés devront travailler une année de plus à compter de 2019 si les conditions pour la retraite à taux plein sont satisfaites. Dans le cas contraire, les salariés concernés devront composer avec une décote de 10 % affectant leur pension retraite complémentaire pendant deux ou trois ans.

Négociateur du Mouvement des entreprises de France (Medef), Claude Tendil s’est félicité de ce dénouement estimant qu’il s’agissait d’un « bon accord » et rappelant que les partenaires signataires étaient au nombre de six (trois pour le patronat et trois pour les syndicats).

Un « accord déséquilibré »

Toutefois, il faut signaler que, si elles étaient présentes aux négociations, Force Ouvrière (FO) et la Confédération générale du travail (CGT) ont refusé d’apposer leurs signatures sur cet accord.

Secrétaire confédéral de la CGT, Eric Aubin a estimé que l’on n’avait pas fini d’entendre parler de cet accord considérant qu’il s’agissait ni plus ni moins que d’une « régression ». De son côté, Philippe Pihet, secrétaire confédéral chargé des retraites et de la prévoyance chez FO, a dénoncé cet accord qu’il juge « déséquilibré ».

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier