Actualités de l'assurance pour les professions libérales

Une nouvelle stratégie nationale pour l'architecture

Publié le 14 mars 2015
 | Rédigé par
Architecture : quelle stratégie nationale ?

Rappeler le rôle et l’importance de l’architecture, telles sont les ambitions de la ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, à travers la nouvelle stratégie nationale pour l’architecture. Coup de projecteur.

Un « outil de pilotage de la vie publique »

L’architecture joue un rôle déterminant pour améliorer le cadre de vie, pour créer la ville de demain, ou encore pour faire rayonner culturellement et économiquement l’Hexagone. Fleur Pellerin a donc mis sur pied une stratégie nationale pour l’architecture qui sert d’« outil de pilotage de la politique publique ».

Ce sont les travaux du député Patrick Bloche et de Vincent Feltesse qui servent de base à cette stratégie établie avec le conseil national de l’ordre des architectes.

Cette stratégie a pour objectif de redorer le blason de l’architecture et de rappeler son implication et la valeur ajoutée qu’elle représente pour la société. En même temps, il s’agit de rappeler que le métier d’architecte joue un rôle primordial dans l’économie de la construction et de la création en France et à l’international.

Trois groupes de réflexion thématiques

Cette stratégie nationale vise aussi à rappeler le rôle citoyen de l’architecte qui est au service de chacun et qui œuvre pour que le cadre de vie des Français soit de qualité via des projets du quotidien ou plus exceptionnels.

Dans cette optique, elle propose trois groupes de réflexion thématiques (« mobiliser et sensibiliser », « innover », et « développer ») dont la présidence est confiée à des experts dont des Grands Prix nationaux d’architecture ou d’urbanisme et des gagnants des Albums des jeunes architectes et paysagistes.

Enfin, tous les travaux relatifs à cette stratégie nationale pour l’architecture seront animés par Francis Nordemann, architecte DPLG, qui aura la qualité de chargé de mission.

Dans le cadre de ses nombreuses activités, l’architecte doit souscrire une assurance profession libérale. Cette précaution lui permettra de bénéficier d’une protection et d’une prise en charge dans ses rapports avec ses clients.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier